Plaisir d'écrire

Un forum consacré uniquement aux fanfictions sur les mangas et les séries TV
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une vie surprenante !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:37

Admin : Cette fic appartient à son auteur Tsukushi

Disclamer : Tsukushi Makino, Tsukasa Domyoji, Rui Hanazawa, Yuki, Nishikado Sojiro, Kaede Domyoji et Tsubaki Domyoji appartiennent à l'auteur du manga Hana Yori Dango, Yoko Kamio.
Les autres sortent de mon imagination.

Résumé : Tsukushi est une jeune femme de 25ans, célibataire. Après une soirée plutôt longue et mouvementé, elle se réveilla un matin ne se rappelant de rien, dans une chambre inconnu mais surtout au côté d'un jeune homme. Malheureusement pour elle, le fait de se réveiller au côté de cette homme ne fut pas sa plus grande surprise...
Cette histoire n'est relié ni au mangas, ni au drama, ni à l'anime. C'est un one-shot en deux parties

C'est avec l'accord de la propriétaire Tsukushi que j'ai posté sa fanfic.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu


Dernière édition par Adam Park le Mar 20 Juin - 0:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:43

Note de l'auteur: Ceci est ma première fics, c'est la première fois que j'écrit une histoire (aussi longue en tout cas!) donc veuillez m'excuser si ce n'est pas très bien écrit. J'espère simplement que cette histoire vous plaira!! Bonne lecture et n'hésite pas à me dire ce que vous en pensez très sincèrement. J'accepte également tout conseil pour m'améliorer!! Maintenant je vous laisse à la lecture de cette première partie!!



Tsukushi ouvrit les yeux tout doucement. Qu’est ce qu’elle avait mal à la tête ! ! Elle avais l’impression que sa tête allait exploser. Mais bizarrement elle se sentait bien. Elle commença à voir clair autour d’elle et remarqua qu’elle se trouvait dans une chambre où se trouvait une armoire et un bureau. Elle ne connaissait pas du tout cette chambre ! ! Elle essaya de se remémorer les évènements de la veille : Elle avait accompagné Yuki à l’aéroport, car sa meilleure amie partait en lune de miel, puis elle avait commencé à déprimer et avait décidé d’aller boire un coup dans un bar pas loin de son hôtel…mais ensuite ses souvenirs étaient plutôt flous. Elle était sur d’une chose c’est qu’elle avait trop bu ! ! Elle avait tout de même quelques flashs : elle se dirigeait vers un beau mec, piquait un fou rire avec lui, ils s’embrassaient, ils se trouvaient tout les deux dans un endroit rempli de fleurs, il la portait pour qu’ils passent la porte. Mais elle n’arrivait pas à se rappeler d’autres choses..

Soudain, Tsukushi sentit son oreiller bougé. Quoi ? Son oreiller…bougé ? ? ? ! ! Elle se rendit compte enfin que sa tête était posé sur le torse d’un homme. Elle leva les yeux pour voir de qui il s’agissait. Elle fut surprise de voir qu’elle était sur…

Oh mon Dieu ! ! C’est pas vrai ! ! ! s’écria Tsukushi tout en se redressant.
Son cri eu pour effet de réveiller le jeune homme.

Quoi ? ? Qu’est ce qui se passe ? ? ? demanda le jeune homme qui regarda tout autour de lui pour comprendre ce qui se passait.
Ce n’est qu’après quelque seconde qu’il stoppa son regard sur Tsukushi.

Mais qu’est ce que tu fais ici toi ? ? demanda t-il à Tsukushi.
Je te retourne la question Domyoji, qu’est ce que je fais LA ? ? répondit Tsukushi qui commençais à hausser la voix.
Ne cries pas comme ça, j’ai mal à la tête XD ! ! dit Tsukasa
Tu te souviens de ce qui s’est passé hier ? lui demanda Tsukushi
Et bien .. Je suis allé dans un bar où j’ai bu quelques verres mais après mes souvenirs sont assez flous.. je me rappelle vaguement de toi qui venait vers moi dans le bar.. on a rigolé et on s’est promené mais je n’en sais pas plus…Pourquoi ? questionna Tsukasa.
C’est à ce moment qu’il se rendirent compte tout les deux qu’ils étaient nus. Ils virèrent tous les deux au rouge tomate et attrapèrent un morceau de drap pour couvrir leur nudité.

Tu crois qu’on a.. commença Tsukushi qui avait peur de la réponse
Je…je sais pas.. dit Tsukasa un peu affolé.
C’est alors que Tsukushi sentit quelque chose d’inhabituelle à son doigt de la main gauche…Elle y vit une bague, une alliance plus précisément, sur son annuaire gauche.

Mais qu’est ce que…dit Tsukushi plus surprise que jamais
Quoi encore ? demanda Tsukasa un peu exaspéré
Tsukushi leva sa main gauche devant le visage de Tsukasa pour lui montrer la bague.

Et ben quoi ? c’est une bague et alors ? t’es obligé de t’affolé pour ça ?
Oui c’est une bague ! ! une bague que je n’avais pas hier soir ! ! Et c’est une ALLIANCE ! ! répondit Tsukushi
T’es sur ? demanda Tsukasa
Oui certaine ! ! Fais voir ta main ! !
Pour quoi faire ? ? ? demanda Tsukasa d’un ton lasse mais en s’exécutant quand même.
Ils découvrirent tous les deux une alliance se trouvant sur l’annuaire gauche de Tsukasa..

Mais qu’est ce que c’est que cette histoire ? ? Tu peux m’expliquer Makino hein ? ? s’écria Tsukasa
C’est pas vrai ! ! ! J’ai peur de comprendre…dit Tsukushi
Comprendre quoi, bordel ? tu pourrais être plus clair ? ? demanda Tsukasa qui ne comprenais vraiment rien à la situation.
Domyoji.. les gens qui portent des alliances sont des gens MARIES ! !
Tu veux dire …que…
J’ai bien peur que oui…dit Tsukushi…on s’est marié hier soir ! ! !
C’est pas possible ! ! ! Il doit y avoir autre chose qui doit dire qu’on s’est marié non ? Je sais pas moi un certificat ou quelque chose d’autre ! ?!
Oui normalement il y a un certificat…Il faut le chercher pour être sur ! !
Ok je cherche dans le salon et toi tu fouilles la chambre ! !
Domyoji…attend mets quelques…commença Tsukushi
Trop tard, Tsukasa s’était levé, en oubliant qu’il était nu. Tsukushi ferma les yeux, elle n’avais presque rien vu mais elle se dit quand même que Tsukasa était bien foutu… Elle entendit des bruits de vêtements et la porte claquer. Elle ouvrit les yeux et chercha ses vêtements des yeux. Elle constata que la chambre, dans laquelle elle se trouvait, était immense. Elle vit ses affaires par terre et s’habilla tout en pensant aux événements de ses derniers jours : Elle était venue à Tokyo pour assister au mariage de sa meilleure amie Yuki et de Nishikado Sojiro. Ils se fréquentaient depuis 2ans et ils s’étaient fiancés il y a 6mois. Nishikado est le fils d’un des hommes les plus riches du japon et l’héritier d’une puissante entreprise japonaise. Yuki, quand à elle, faisait partie de ceux qu’on appelait les " nouveaux riches ", sont père avait monté sa propre entreprise et avait fait fortune dans une entreprise de gâteaux. Yuki et Nishikado s’était rencontré dans une soirée de la haute société et ce fut le coup de foudre immédiat. Ils avaient décidé de se marier en Avril à Tokyo dans un grand parc. La cérémonie et la réception avaient été parfaites. On voyait bien que le couple étaient très heureux.

C’est seulement quelques semaines avant la cérémonie que Tsukushi fit la connaissance de Tsukasa Domyoji, le meilleur ami de Nishikado, qui dirigeait une des plus importantes entreprises à New York et au Japon. Il venait de New York spécialement pour assister au mariage. Tsukasa était le témoin de Nishikado et comme Tsukushi était le témoin de Yuki, ils ont dû passer beaucoup de temps ensemble ces dernières semaines pour aider les futurs mariés à préparer le mariage. La première fois que Tsukushi vit Tsukasa Domyoji, elle ne l’apprécia pas du tout. Malgré le fait qu’il soit grand, musclé (grâce aux sports de combats qu’il pratique depuis son plus jeune âge) et très beau, il avait un regard froid et distant…oui , c’était son air sérieux et son regard qui la première fois déplurent à Tsukushi. Mais au fil des jours, à force de se fréquenter pour préparer le mariage, l’ambiance se détendit légèrement : Il arrivait que Tsukasa esquissait un sourire quand ils se racontaient les anecdotes sur leurs enfances. Pourtant, Tsukasa gardait ses distances avec Tsukushi. Mais tout se passa plutôt bien dans l’ensemble.

Et puis hier soir, dans la soirée, Tsukushi avait commencé à déprimer à cause du départ de sa meilleure amie…mais aussi peut être parce qu’elle avait 25 ans et qu’elle n’avait personne dans sa vie ! ! Bien sur elle avait eu des aventures mais à chaque fois qu’elle présentait son petit ami à son meilleur ami Rui Hazanawa, qu’elle considérait comme son grand frère, ce dernier arrivait à montrer à Tsuki les faces cachées de ses copains…Donc elle les quittait forcément très peu de temps après ! ! Elle décida donc d’aller boire un coup dans un bar. Après 5 ou 6 verres, elle décida de rentrer chez elle mais aperçut Tsukasa sur une table dans un coin. L’alcool l’aidant un peu, elle se dirigea vers lui et remarqua sur la table 9 ou 10 bouteilles de bières. Ils discutèrent ensuite tout les deux et ils décidèrent d’aller se promener. C’est en parcourant la ville qu’ils tombèrent sur une petite église où l’on pouvait se marier à toutes heures. Ils s’arrêtèrent devant et Tsukushi regarda Tsukasa et lui dit :

Tu sais je n’ai jamais rencontré quelqu’un comme toi, au premier regard tu m’a plu. Tu es tellement sérieux, responsable…bon peut être pas intelligent mais bon…Pourquoi est tu si froid envers moi ? On se connais à peine et j’ai l’impression que tu me fuis…
Je suis peut être distant envers toi mais c’est dans ma nature… je fuis tout le monde…en particulier les filles !
Mais j’ai l’impression qu’avec moi tu l’es plus encore… Qu’est ce que tu caches Tsukasa ?
Tu veux vraiment savoir ? répondit il dans un soupir
Oui !
Depuis la première fois où j’ai posé les yeux sur toi, je t’ai trouvé magnifique ! tu es la première femme qui ne tombe pas dans mes bras dès qu’elle me voit simplement pour mon argent ! ! Et ça, ça m’attire !
Pff, c’est rien ça passera ! ! Tu dois sûrement dire ça à toute les femmes que tu croisent pour les mettre dans ton lit !
Tsukushi…épouse moi ! !
Qu’est ce que tu racontes ? tu es débile ou quoi ? On ne plaisante pas avec ça !
Je suis sérieux Tsukushi ! ! ! Tsukushi Makino veux tu devenir Mme Domyoji ? ?
Tu es vraiment sérieux ? ?
Bien sur ! ! Je t’aime , marions nous ! !
Pourquoi pas…Je verrai bien ce que ça fais d’être Mme Tsukushi DOMYOJI ! ! =D Oui je le veux ! je veux t’épouser ! ! répondit Tsukushi en lui sautant au cou.
C’est partie !
C’est comme ça qu’ils se retrouvèrent dans la petite église et qu’ils se marièrent officiellement. Ils rentrèrent à l’appartement de Tsukasa et passèrent la plus merveilleuse nuit de leur vie ensemble. Mais le réveil fut un peu plus délicat pour nos tourtereaux car ils ne se rappelaient pas exactement de ce qu’il s’était passé.

Tsukasa était assis dans la cuisine, une tasse de café à la main. Il essayait de se remémorer les événements de la veille mais tout était flou ! ! Pourtant, maintenant il était sur de s’être marié avec Tsukushi : Il avait trouver le certificat de mariage ! ! Mais qu’avait il fait ? ? Evidemment Tsukushi était une jeune femme merveilleuse : belle, gentille, souriante, des longs cheveux bruns et des yeux magnifiques ! Les yeux de Tsukushi étincelait quand elle riait et il adorait ça ! Au premier regard il fut troublé par cette jeune femme et seul Nishikado l’avait remarqué. Mais il devait repartir pour New York et il ne voulait pas quitter Tsukushi alors il est allé dans un bar pour oublier un peu . C’est la qu’il tomba sur Tsukushi…mais le reste il ne se le rappelait pas vraiment. Et voilà qu’ils étaient marié ! ! Qu’allaient ils faire ? ?Qu’allaient ils dire à leur familles ? Surtout qu’ils ne pouvaient pas annuler ce mariage, Tsukasa le savait très bien : on ne peux annuler un mariage qui a été consommé et ça Tsukasa se souvenait parfaitement de ce moment la car c’était la nuit la plus merveilleuse qu’il est connu. D’après les quelques souvenirs que Tsukasa avait de ses cours de droit, ils devraient vivre ensemble pendant 6 mois et après, si ils le veulent toujours, ils pourraient divorcer.

Domyoji, où est-tu ? demanda Tsukushi en sortant de la chambre.
Dans la cuisine, répondit Tsukasa.
Tsukushi se dirigea vers la provenance de la voix. Elle trouva Tsukasa, habillé en T-shirt noir et en jeans, assis avec sa tasse de café dans une main et le certificat dans l’autre. Elle prit une chaise et s’assit à son tour. Ils se regardèrent un moment puis Tsukasa prit la parole :

On est effectivement marié, j’ai trouvé le certificat de mariage…
Qu’est ce qu’on fait ? On ne peux malheureusement pas annulé ce mariage et ça je le sais étant avocate…
On est obligé de vivre ensemble pendant 6 mois avant de demander le divorce…
Vivre ensemble 6 mois…répéta Tsukushi pensive
Oui…On peut vivre dans cet appartement si tu veux. T’inquiète, j’ai une autre chambre où tu pourras dormir et c’est assez grand pour qu’on puisse y vivre à deux. Et puis ce n’est pas très loin de ta famille et de tes amis…
Je crois que c’est une bonne idée ! Et de toute façon on a pas vraiment le choix il me semble…Mais comment vas tu faire ? Toute ta vie est à New York pour toi.
T’inquiète pas, mon entreprise au Japon devrait pouvoir m’occuper pendant ce temps. Il faut juste que je retourne à New York pour prévenir ma mère et prendre quelques affaires.
Tu vas tout dire à ta mère ? demanda Tsukushi un peu inquiète ayant déjà entendu parler de la mère de Tsukasa.
Oui je pense qu’il vaut mieux qu’elle soit au courant… Et je pense que tu devrais en parler à tes parents aussi.
Oui je le ferai …D’ailleurs il va falloir que j’y aille, je dois passer à l’hôtel puis retourner chez moi. Tu pars quand ?
Ce soir à 21h. Tu peux t’installer ici pendant mon absence, apporte quelques affaires pour que tu te sentes un peu chez toi quand même car 6 mois c’est long…Tiens voici les doubles de la maison !
Ok, merci.
Je t’appelle pour te dire quand je rentre ok ?
Pas de soucie ! tchao et bon voyage ! !
Tsukushi pris ses affaires et sortit de l’appartement. Elle rentra directement à l’hôtel et appela ses parents pour les prévenir de son arrivée. Sur la route en direction de la maison, elle était un peu nerveuse…ça n’allait pas être facile de leur annoncer ce qui s’était passé mais la réactions de ses parents n’était pas la plus préoccupante, elle redoutait surtout celle de Rui … Comment allait il réagir à la nouvelle ?

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:44

Tsukasa était à l’aéroport. Il attendait le départ de son avion. Il repensait à sa conversation avec Tsukushi ce matin. Il aurait voulu l’amener avec lui à New York mais il valait mieux parler à sa mère seul…Il ne voulait pas que Tsukushi assiste à la scène qui l’attendait. Il espérait que les 6 prochains mois se passeraient bien. Mais pour l’instant il devait penser à ce qu’il dirait à sa mère une fois chez lui. Le mieux était sa technique habituelle : tout dire directement, aller droit au but ! Il verrait bien quand il y sera…

Tsukushi arriva chez elle et gara sa voiture. Elle prit ses affaires et ouvrit la porte.

C’est moi, je suis rentré ! ! cria Tsukushi
Bonjour ! ! dit sa mère en sortant de la cuisine, je viens justement de faire à manger tu en veux ?
Non merci j’ai déjà mangé ! Mais allons dans le salon je dois vous parler…ou est papa ?
PAPAAAAA ta fille veux nous parler ! ! Dépêche toi de venir ! ! cria la mère de Tsukushi
J’suis la j’ suis la ! ! répondit ce dernier en déboulant les escaliers.
Bon maintenant qu’on est la, qu’est ce qu’il y a ?
Tsukushi garda le silence, gênée et ne sachant pas par où commencer…

Mais qu’as tu au doigt ma chérie ? ? demanda sa mère qui avait remarqué l’alliance.
C’est justement de ça que je voulais vous parler…
Tu t’es mariée ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? s’alarma sa mère.
Oui mais c’est une longue histoire, ce mariage est une erreur…on s’est marié parce qu’on avait un peu bu et donc on se savait pas trop ce qu’on faisait …Mais au final , on est marié…
Mais avec qui ? ? on le connais ? Il est riche ? ? demanda la mère
C’est Tsukasa Domyoji…
Tu veux dire…LE Tsukasa DOMYOJI ! ! ! s’exclama le père de la jeune femme.
Et bien…oui…
Youhouuuuu on va être riche ! ! ! youpi ! !
Une goûte style manga apparu derrière la tête de Tsukushi. Elle les regarda d’un air exaspéré par leur comportement…Mais après tout, elle aurait du sans douté, ses parents avaient toujours été comme ça ! ! La porte d’entrée s’ouvrit ce qui eu pour effet de sortir Tsukushi de ses pensées

C’est moi ! ! Je suis la ! !
AAHHH Ruiii tu tombes bien car Tsukushi vient de nous annoncer quelques choses de F O R M I D A B L E ! ! ! cria la mère de Tsukushi toute excité.
Ah oui ? Et qu’est ce que c’est ? dit il curieux
Ben en fait…commença Tsukushi gênée
Elle s’est mariée avec Tsukasa DOMYOJI ! ! ! ! ! finit son père
Tu QUOI ? ? s’écria Rui plus que surpris Tu…t’es…mariée ? ? ? Et tu ne m’en as même pas parler ? Je crois… que je vais aller faire un tour …
Non Rui écoute….
Mais il était déjà partit sans l’écouter…Tsukushi lui courut après pour tout lui expliquer. Quand elle le rattrapa enfin elle commença :

Rui écoute ce que j’ai à te dire au moins …
Quoi ? une autre GRANDE nouvelle ? Tu vas me dire que tu es enceintes peut être ?
Mais écoute, ce mariage est vraiment un erreur, on était soul et puis voilà dans 6 mois on divorcera ! ! Je te promet que sinon je ne me serai jamais marié sans ton avis et sans ta présence ! ! Tu es mon meilleur ami, j’aurai vraiment besoin de toi pour mon VRAI mariage ! ! Tu comprends ?
Rui la regarda droit dans les yeux pendant quelques secondes puis dit enfin :

Bon, je veux bien te croire…après tout c’est pas ton genre de te marier sur un coup de tête ! ! Et puis je sais que sans moi tu es perdu… rajouta –t-il sur un ton de supériorité qui fit rire Tsukushi, Aller, viens dans mes bras ! !
Elle ne se fit pas prier et fit un câlin à son meilleur ami sans qui elle ne pourrai vivre. Ils restèrent un moment comme ça puis Rui lui fit un petit bisous sur le front comme il avait l’habitude de faire pour lui montrer son affections.

Je vais y aller moi, j’ai des affaires à préparer pour ma nouvelle maison ! ! Dit Tsukushi en se dégageant doucement des bras de Rui.
Tu as besoin d’aide pour déménager ?
Non ça ira merci, j’en ai que pour 6 mois ça devrait aller, lui répondit elle en souriant.
Puis elle rentra chez elle pour tout préparer…

Tsukasa descendit du taxi, prit sa valise et avança vers l’entrée de son immense maison. Il ouvrit la porte et un majordome vint l’accueillir.

Bonjour maître Domyoji. Vous avez fait bon voyage ?
Oui merci. Ma mère est elle la ?
Oui , dans son bureau.
Bien, je vais la voir. Laissez ma valise ici et allez me prendre quelques affaires dans ma chambre s’il vous plait, je ne reste que quelques instants.
Bien maître.
Tsukasa se dirigea vers le bureau de sa mère. Il s’arrêta devant la porte, prît une profonde inspiration et tourna la poignée pour entrer. Sa mère, Kaede Domyoji était assise devant son bureau le nez dans des papiers. Elle leva à peine les yeux pour regarder son fils.

Bonjour Tsukasa.
Bonjour mère !
Tsukasa ne prit même pas la peine de s’asseoir en face de sa mère et lui dit :

Je dois vous dire quelque chose.
Je t’écoute, répondit sa mère sans même lever les yeux de ses papiers.
Je vais devoir aller vivre quelques temps Japon.
Tu as réussi à avoir des contacts pour l’entreprise ?
Non, je me suis marié.
Tu as QUOI ? ? Dit la mère de Tsukasa en relevant d’un coup sa tête de ses papiers.
JE ME SUIS MARIE c’est pas compliqué à comprendre pourtant répondit Tsukasa
J’espère que c’est une blague ?
Pas du tout, c’est très sérieux .
Et avec qui t’es tu marié ?
Une japonaise qui s’appelle Makino Tsukushi.
Certainement une traînée que tu as rencontré dans un bar ! !
Je vous interdit de dire ça à son sujet, c’est la meilleure amie de la femme de Nishikado. C’est une jeune femme très bien ! ! cria Tsukasa qui commença à s’énerver.
Ecoute moi bien, je me fiche de qui est cette fille, tu as intérêt à annuler se mariage au plus vite ! ! Tu es déjà fiancé à Sakura Fujimura, la fille d’un des plus puissants industriels Américain ! !
Je ne veux pas de ce mariage arrangé ! ! Je refuse de me marier avec cette fille ! !
C’est le mariage avec cette japonaise qui est une erreur et pour ton mariage avec Sakura je ne te demande même pas ton avis. Annule ce mariage ! !
Même si je le voulais je ne pourrai pas…
Ne me dis pas que… Si cette maudite fille est enceinte je te déshérite immédiatement ! !
Et bien moi j’espère tout le contraire, comme ça je n’aurai plus à supporter une mère insensible et à faire des choses que je n’aime pas ! ! J’irai travaillé au Japon et j’y retourne sur le champ y retrouver MA FEMME ! !
Tsukasa sortit du bureau en claquant la porte, sans que sa mère puisse rajouter quelque chose. Kaede n’en revenait pas… son fils venait de lui désobéir pour la première fois !

Tsukasa était dans l’avion de retour en direction du Japon. Il repensait à sa journée : il avait pu dire à sa mère ce qu’il pensait depuis des années. Sa vie avait été un enfer depuis sa plus tendre enfance…Et puis ce mariage arrangé avec cette Sakura qu’il ne connaissait même pas, il n’en voulait certainement pas ! ! Finalement son mariage avec Tsukushi avait de bons côtés…Mais ce que sa mère lui avait dit raisonnait encore dans sa tête " si elle est enceinte… ". Ca Tsukasa n’y avait pas penser…Il faudra qu’il en parle avec Tsukushi…

Après la dispute avec sa mère, Tsukasa était passé à son bureau pour récupéré quelques dossiers. Il profita de son moment de repos pour téléphoner à Tsukushi

Flash Back

Allo ? ( c’était la voix d’un jeune homme)
Bonjour, est ce que Tsukushi est là ?
Oui, c’est de la part ?
Tsukasa Domyoji.
Ah…Alors c’est toi…
Ruiii passe moi ce téléphone ! ! ! (cria la voix de Tsukushi derrière) Allo ? Domyoji ? Je suis désolé, c’était Rui, mon meilleur ami..
Je vois qu’il a l’air ravi de notre situation…
T’inquiète, il s’y habituera ^^ , ça va pour toi ?
Plutôt bien. Je t’appelle pour te dire que je rentre demain en début d’après midi.
Ok pas de problème. On se rejoins à l’appart alors.
Ok. A demain. Bye
Bye
Fin du flash back

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:46

Tsukushi arriva dans la matinée dans l’appartement. Elle voulait faire un peu de ménage avant l’arrivée de Tsukasa. Elle commença par faire une visite des lieux. La porte d’entrée donnait sur un couloir où au bout se trouvait un escalier pour accéder au 1ième étage. La première porte à gauche donnait sur un immense salon où se trouvait à droite deux canapés en cuir blanc, une table basse en bois, un meuble avec une grande télé et à gauche un autre meuble et une grande table. La salle en face était la cuisine, en style américain : bar, grand réfrigérateur, table, cuisinière, four et placard dernier cris. La chambre à gauche était celle de Tsukasa avec un lit à droite, l’armoire et le bureau à gauche. La pièce en face était un dressing. Tsukushi monta les escaliers. A l’étage, il y avait aussi un couloir au bout duquel il y avait un autre escalier pour accéder à la terrasse. La première pièce à droite était un autre chambre, la futur chambre de Tsukushi, assez simple avec un lit à gauche et une table de chevet, et à droite, une petite armoire et un miroir. La pièce suivante à droite était la salle de bain, une immense salle de bain avec une baignoire dans l’angle à gauche et un placard, et à droite, deux lavabos. La pièce situé à gauche du couloir était une immense salle d’entraînement. La terrasse au 2ième étage était magnifique : une table et des plantes autour.

Après son exploration de l’appartement, Tsukushi rangea ses affaires dans sa chambre et fît le ménage. Tsukasa arriva à l’appartement à 14h30. Il rentra et se dirigea vers le salon et tomba sur Tsukushi, endormi sur le canapé, un sourire se dessina sur son visage. Il y avait, sur la table, un chiffon : elle avait sûrement fait le ménage toute la matinée, vu l’état de la maison ! Tsukasa alla ensuite directement dans la cuisine et remarqua des plats sur la table : Tsukushi avait même fait la cuisine pour lui. Cette fille était vraiment spéciale : tous les deux ne se connaissaient pas vraiment mais elle avait quand même nettoyé toute sa maison et lui avait même fait à manger ! Tsukasa s’installa donc à table et commença à manger. Quelques minutes plus tard, Tsukushi apparut dans l’encadrement de porte.

Ca fait longtemps que tu es arrivé ? demanda Tsukushi
Environ 20minutes .
Tu aurai du me réveiller ! !
Tu avais vraiment l’air fatigué donc je n’ai pas osé. Merci d’avoir fais le ménage et aussi la cuisine, tu n’étais pas obligé.
Je vais vivre ici maintenant, je dois bien participer aux taches ménagères . Tu as fais bon voyage ? demanda Tsukushi
Pas très bien. Ma mère n’a pas très bien pris notre mariage. Répondit Tsukasa, Et pour toi ?
Ben mes parents l’ont plutôt bien pris. Ils étaient même content je dirai… Par contre Rui c’est autre chose…Mais ça va mieux maintenant.
Au fait, ma mère m’a parler de quelque chose d’assez perturbant…Et il faut absolument que j’en parle avec toi Makino…
Qu’est ce que c’est ?
Elle m’a fait remarquer que si jamais tu étais enceinte, le divorce serai plus.. délicat.
En…ceinte ? Je…je n’y avais pas pensé…Tu crois que c’est possible ? commença à s’affolé Tsukushi
Ben, puisqu’on a…il se peut que tu le soit, non ?
Oui…c’est une possibilité.
Il faudra que tu fasses un test de grossesse dans quelques jours…pour être sur !
Oui …tu as raison, j’en ferai un. Lui répondit Tsukushi un peu sonné par ce que Tsukasa venais de lui annoncer.
Bon je monte m’entraîner un peu.
Oh ! Non Il faut que j’y aille moi aussi ! ! ! J’ai un rendez vous et je suis déjà très en retard ! ! ! A ce soir Domyoji, je serai là pour le dîner. Bye
Puis Tsukushi prît son sac et sortit en trombe de l’appartement. Tsukasa secoua légèrement la tête : cette fille ne changera jamais, elle est TOUJOURS en retard ! !

Tout en allant se changer et dans sa salle d’entraînement, Tsukasa pensa à Tsukushi : depuis qu’il l’avait rencontré, il avait remarqué qu’elle était toujours en retard pour un rendez vous et il savait qu’elle ne changerai jamais. Tsukushi est une jeune femme très belle, il était sur qu’elle pouvait avoir tout les hommes qu’elle voulait, elle est gentille, attentionnée envers ses proches, intelligente, elle est le genre fille qui a du caractère et qui a ses propres opinions sur les choses, ce n’est pas du tout le genre de fille sans cervelle, naïve et complètement niaise. Pourtant Tsukasa se méfiait des femmes. Lui qui avait vécu entourer de femme, il savait de quoi elles étaient capables pour avoir se qu’elles voulaient : trahison, mensonge, jalousie, méchanceté, plans diaboliques. Pourtant, il lui semblait que Tsukushi était différente, mais les femmes sont des spécialistes pour cacher leurs intentions. Alors il se méfiais quand même un peu de Tsukushi : peut être l’avait elle épousé pour son argent…

Tsukasa effaça ses pensées noires pour être parfaitement concentré sur son entraînement. Il avait vraiment besoin de se défouler pour oublier ses problèmes.

Tsukushi rentra à 18h30. Son procès l’avait épuisé, mais elle était quand même passé faire quelques courses pour le dîner. Elle ouvrit la porte et entra.

Domyoji, je suis rentrée ! !
Pas de réponse. Il était probablement sortie. Elle déposa ses courses sur le bord de la cuisine et monta à l’étage, déposa son sac à main dans sa chambre et se dirigea vers la salle de bain. Elle ouvrit la porte tut en s’attachant ses longs cheveux mais elle s’arrêta net quand elle vit Tsukasa nu sous la douche en face d’elle. Tsukasa se tourna et vît Tsukushi, qui avait viré au rouge tomate.

Je ne savais pas que tu étais une voyeuse ! ! dit Tsukasa
Je…je…désolé ! ! dit Tsukushi qui fît vite demi-tour pour sortir de la salle de bain.
Elle retourna dans sa chambre. Qu’est ce qu’elle était gênée ! ! ! Mais elle ne pouvais s’empêcher de repenser à cette image : Tsukasa, sous la douche …qu’est ce qu’il était musclé ! ! Mon dieu mais qu’est ce qu’elle raconte ? ! ? Elle parlait bien de Tsukasa Domyoji ! ! Le même Tsukasa Domyoji qui la regardait froidement ! Non, elle se trompait, ses pensée était sûrement du à la fatigue et aussi du fait que ça faisait un moment qu’elle n’avait pas eu d’homme dans sa vie ! ! Oui c’était ça ! !

Tsukasa frappa à la porte.

La salle de bain est libre Makino tu peux y aller !
Euh…oui merci ! J’y vais !
Tsukushi ouvrit la porte et se dirigea dans la salle de bain, ferma la porte à clef et prit une bonne douche ! ! Quelques minutes plus tard, elle sortit enfin et rejoignit Tsukasa dans la cuisine.

Je suis désolé pour tout à l’heure . Dit timidement Tsukushi
C’est pas grave, t’inquiète. C’est ma faute j’aurai du fermer à clef.
Bon… je vais faire à manger ! !

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:47

3 semaines se sont écoulées depuis le " mariage " de Tsukushi et Tsukasa. Yuki et Nishikado étaient rentrés de leur lune de miel il y a quelques jours et Tsukushi et Tsukasa leur ont annoncé la nouvelle. Ils l’ont plutôt bien pris ! !Yuki était un peu déçu de pas avoir pu être la pour assister au mariage mais elle s’en remit vite alors que Nishikado avait l’air très heureux pour eux deux.

La vie commune de Tsukushi et Tsukasa se passait plutôt bien dans l’ensemble, enfin si on veut : ils ne se voient pratiquement jamais. Tsukasa travaille tard le soir et Tsukushi tôt le matin. Ils ne faisaient que se croiser.

Tsukushi était rentré à 19h ce soir la, après une épuisante après midi de procès. Elle mangea seule encore une fois et regarda un film. Il était plus de 22h quand elle était allé se coucher et Tsukasa n’était toujours pas rentré ! !Mais ça devenait une habitude maintenant ! Tsukushi commençais à s’endormir quand elle entendit la porte s’ouvrir :Tsukasa était enfin rentré. Mais quelques minutes plus tard, elle entendit un vase se briser. Elle s’assit sur son lit et tendit l’oreille : bizarre…Tsukasa ne faisait jamais rien tomber… Elle sortit de sa chambre sans faire de bruit et sans allumer la lumière. Elle avança à pas de loup jusqu’aux escaliers : aucune lumière n’était allumé ! ! Tsukushi commença à paniquer…Puis elle entendit des murmures en provenance du salon : des voleurs, c’était des voleurs ! ! Qu’allait elle faire ? ? ? Elle était toute seule et ne savait pas quoi faire… Elle retourna dans sa chambre et le parquet grinça sous son poids ! ! Pourvu qu’ils n’est rien entendu ! ! Elle attendit quelques instant pour écouter si les voleurs l’avaient entendu…Mais rien ne se produisit ! Elle se glissa dans sa chambre et réfléchit très vite : elle ne pouvait pas se défendre contre eux, le téléphone était en bas, elle n’avait que…son portable ! ! Elle se précipita sur son sac, prit son téléphone et composa le numéro de Tsukasa :

" répond, je t’en supplie répond ! ! ! " pria Tsukushi

Allo ?
Domyoji ! ! C’est Tsukushi ! ! murmura-t-elle
Parle plus fort je ne t’entend pas ! Qu’est ce qui se passe ? ?
Domyoji, écoute moi, il y a des voleurs dans la maison !
Quoi ? Tu es sûre ?
Oui ! Ils sont en bas ! J’ai peur Domyoji je ne sais pas quoi faire ! !
Ecoute cache toi et ne bouge surtout pas je suis la dans 5minutes ! !
DOMYO…
Mais la conversation fut coupée. On venait d’arracher le téléphone des mains de Tsukushi. Tsukushi se retourna et vit avec horreur les deux voleurs cagoulé en face d’elle. Elle voulut reculer mais se retrouva plaqué contre le mur.

Qu’avons nous la Josh ? dit le 1er voleur.
On a beaucoup de chance ce soir Mat ! On gagne du fric et on trouve une ravissante jeune femme.
Ne me faites pas de mal, supplia Tsukushi.
Mais non, on ne te fera rien…enfin …si t’es sage, ricana Josh
Tsukushi remarqua qu’il y avait de l’espace entre les deux hommes. Elle pourrait s’y faufiler et courir jusqu’à la porte. C’était la seule idée qui lui vint à l’esprit pour se sortir de cette situation. Elle s’élança pendant que les deux voleurs se regardaient. Elle passa entre les deux, passa la porte de la chambre, attrapa la poignée et claqua la porte. Elle dévala les escaliers et coura jusqu’à la porte d’entrée. Mais une main lui attrapa les chevilles et la fit tomber. Elle s’étala de tout son long dans le couloir. Mais dans sa chute, elle se fit très mal. Les 2 hommes étaient plus rapide qu’elle et avaient réussi à la rattraper. Un des hommes la saisit et la plaqua contre le mur.

Ne refais plus jamais ça ou on te tue ! ! Compris ?
Oui…compris…répondit Tsukushi.
Bien maintenant dis moi ou tu cache ton argent et tes bijoux ! !
Je…je sais pas…
Ben voyons ma jolie ! ! Dis nous tout ! !Tu veux peut être que je te rafraîchisse la mémoire ? ?
Il sortit un couteau de sa poche et le pointa sur Tsukushi. Il le passa sur le bras gauche de Tsukushi et un mince filet de sang dégoulina le long de son bras.

La mémoire te revient ou tu veux que je t’entaille plus profondément ? ? Lui demanda le voleur
L’ar…argent est dans la chambre du bas, dans un coffret derrière le tableau, dit faiblement Tsukushi.
Bien ! Tu vois quand tu veux ! ! Et maintenant la combinaison du coffre ? !
444 2004
C’est bien ma belle ! !
L’homme lâcha Tsukushi et la retourna en lui saisissant le bras droit. Il le mit derrière le dos de Tsukushi puis serra très fort, ce qui fit très mal à sa victime.

Toi et moi on va attendre dans le salon pendant que mon copain Josh va chercher tes p’tits bijoux ! !
Il poussa Tsukushi dans le salon. Le sang de cette dernière coulait toujours sur son bras et ça lui faisait extrêmement mal !

T’as un très bel appart ma belle ! !Dit l’homme, j’aimerai bien avoir le même.
Ils étaient tous les deux dos à la porte du salon et l’homme regardait autour de lui. Soudain l’homme s’effondra à terre. Tsukushi se retourna et une main se posa sur sa bouche. C’était Tsukasa ! ! Les larmes coula sur les joues de Tsukushi : enfin il était la ! !

Chut c’est moi ! ! Où est l’autre ? ? Demanda Tsukasa
Dans…ta chambre, il prend tout l’argent lui répondit faiblement Tsukushi.
Ça va toi ? Ils ne t’ont pas fait de mal j’espère ?
Ça…peut aller, je crois…
Mat j’ai tout ! !
Le 2ième voleur venait d’arriver dans la pièce. Tsukasa se retourna et mit Tsukushi derrière lui pour la protéger. L’homme regarda son ami étendu sur le sol et Tsukasa tour à tour.

Alors la… tu vas me le payer ! ! Dit le voleur en sortant un couteau de sa poche.
Il fonça sur Tsukasa qui évita tout ses coups. Tsukasa lui donna un coup de poing dans le visage ; L’homme tituba, se releva et fonça encore sur Tsukasa qui évita encore ses coups. Tsukushi s’était réfugié à gauche du salon. Elle avait tellement peur ! ! Tsukasa pourrait être tuer ! ! L’homme réussi à atteindre Tsukasa et lui entailla l’abdomen et enchaîna avec des coups de poing au ventre. Tsukasa se mit à genou, épuisé.

TSUKASA NON ! ! ! hurla Tsukushi.
Ta petite amie est inquiète pour toi apparemment ! ! Quand j’en aurai finis avec toi je sens que je vais bien m’amuser avec elle ! ! ricana le voleur.
Touche pas à ma femme ! !cria Tsukasa en se relevant fou de rage.
Tsukasa fonça sur l’homme et lui donna une série de coups de poing sur le visage et dans le ventre. Puis il lui donna un violent coup de pied qui fit voltiger le voleur dans la télévision. L’homme s’écroula par terre inconscient. C’est à ce moment que Tsukushi et Tsukasa entendirent des sirènes de la police. Tsukushi tomba inconsciente dans les bras de Tsukasa qui réussit à la rattraper à temps.

Tsukushi ! ! Tsukushi ! ! réveil toi ! !répond moi ! !dit Tsukasa affolé, les larmes lui montant aux yeux.
Les policiers débarquèrent dans le salon.

Appelez une ambulance ! ! Ma femme ne va pas bien ! ! cria Tsukasa, Reste avec moi Tsukushi, je t’en supplie, j’ai besoin de toi ! ! Ne me laisse pas ! !
Tsukushi ouvrit doucement les yeux. Que c’était il passé ? Elle regarda autour d’elle : elle était dans une chambre blanche, une chambre d’hôpital ! !Elle sentit un poids sur sa main droite : c’était Tsukasa endormi près d’elle, lui tenant la main. Tsukushi remarqua qu’il portait les mêmes vêtements que la veille : un pantalon noir, une chemise blanche taché de sang et une cravate défaite. Elle du admettre qu’il était plutôt mignon comme ça ! ! Il avait du rester près d’elle toute la nuit. Elle retira délicatement sa main de celle de Tsukasa et passa doucement la main sur le visage de ce dernier. Ce geste eu pour effet de réveiller le jeune homme endormi. Ils se regardèrent quelques secondes en silence.

Comment te sens tu ? demanda Tsukasa
Plutôt bien ! Tu devrais rentrer te reposer …tu dois être fatigué.
Non, je reste avec toi ! !
Ce n’est pas nécessaire ! Je vais bien ! Tu dois avoir beaucoup de travail…
Le travail c’est pas grave ! Je reste avec toi, te savoir en sécurité est beaucoup important qu’autre chose !
Cette remarque fit légèrement rougir Tsukushi mais ça lui faisait plaisir !

Bon d’accord ! au fait qu’est ce que j’ai ? demanda la blessée.
Le médecin a dit que tu avais quelques côtes cassés, une entaille au bras et quelques bleus…Tu t’es évanoui parce que tu avais perdu pas mal de sang mais maintenant tu peux sortir quand tu veux.
Tsukushi remarqua qu’elle avait effectivement un bandage sur le bras et le poignet gauche et aussi sur la poitrine.

Je veux rentrer chez nous ! je n’aime vraiment pas les hôpitaux ! dit Tsukushi
Tu es sur que tu te sens bien ?
Oui !
Bien ! je vais signer les papiers et je reviens.
Tsukasa sortit de la chambre. Il revint 20 minutes plus tard. Tsukushi était déjà habillée et était prête à partir. Tsukasa la prit dans sa bras et la porta. Malgré les protestations de Tsukushi qui affirmait qu’elle pouvait marcher toute seule, il ne la laissa pas poser le pied par terre. Arrivé à la maison, il la porta jusqu’à dans sa chambre et la posa délicatement sur le lit. Tsukasa s’apprêta à sortir de la chambre quand Tsukushi le retint par la manche.

Ne me laisse pas seule…s’il te plait…dit doucement cette dernière.
Ne t’inquiète pas, je vais juste prendre une douche et je reviens tout de suite après, lui répondit Tsukasa avec un petit sourire au lèvre.
Promis ? ?
Promis ! !
Tsukushi se recoucha sur le lit. 10 minutes plus tard, Tsukasa réapparu dans la chambre tout propre et s’assit sur le lit. Ils restèrent silencieux un moment. C’est Tsukushi qui rompit le silence :

Tu n’es pas responsable de ce qui s’est passé Tsukasa !
Bien sur que si ! Je ne suis jamais à la maison, je te laisse toujours seule ! !
Tu travaillais ! Tu ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer ! Personne n’aurait pu savoir ! dit Tsukushi.
Tu es ma femme et je ne suis jamais présent pour toi ! !
Domyoji Tsukasa tu n’es pas responsable tu m’entends ? Alors arrêtes de culpabiliser ! ! gronda Tsukushi.

Aller, viens allonge toi ! on a besoin de repos tout les deux…Et puis si tu me racontais ce qu’il s’est passé après mon évanouissement ! !
Si tu veux. La police est arrivé et l’ambulance aussi quelques minutes après pour toi. Les policiers ont embarqué les deux voleurs et moi je suis venu avec toi à l’hôpital. Tu veux savoir autres choses ?

Tsukasa regarda Tsukushi qui dormait déjà très profondément. Il la trouva très belle endormi ! ! Il soupira légèrement, s’allongea près d’elle et la serra dans ses bras pour s’endormir lui aussi. Ce que Tsukasa ne savait pas c’est que Tsukushi avait entendu ce qu’il avait dit de suite après son évanouissement : " Tsukushi ! ! Tsukushi ! ! réveil toi ! !répond moi ! ! " " Appelez une ambulance ! ! Ma femme ne va pas bien ! ! Reste avec moi Tsukushi, je t’en supplie, j’ai besoin de toi ! ! Ne me laisse pas ! ! "

Tsukasa l’avait appelé 2 fois sa " femme ", c’est qu’il l’aimait au moins un petit peu. Elle aussi avait des sentiments pour lui mais elle ne lui avait jamais avoué.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:47

1 mois plus tard

Tsukushi rentra d’un procès. La voiture de Tsukasa était devant la maison, elle en déduisit qu’il était déjà rentré. Depuis le cambriolage, il se débrouillait toujours pour ne jamais la laisser seule, il rentrait plus tôt l’après midi et des fois il prenait même son après midi entière.

Je suis rentrée ! ! dit Tsukushi une fois dans la maison.
Pas de réponse. Il doit sûrement s’entraîner. Tsukushi monta les marches et arriva jusqu’à la salle d’entraînement où effectivement Tsukasa s’entraînait. Elle le regarda en silence pour ne pas le déconcentrer. Elle eut soudain une idée ! Elle se précipita dans sa chambre, se mit en tenu de sport et s’attacha les cheveux. Quand elle revint dans la salle d’entraînement, Tsukasa la regarda du coin de l’œil. Quand il la vit dans cette tenue, il s’arrêta net.

Pourquoi es tu habillé comme ça ? demanda-t-il surpris.
Je veux que tu m’apprennes les sports de combat !
Sûrement pas ! ! Répondit il catégoriquement.
Pourquoi ?
Ce n’est un jeu ! Ce sont des sports très sérieux ! ! Et puis pourquoi veux-tu que je t’apprenne le combat ?
Pour que tu ne te sentes pas obligé de rentrer tout les jours pour rester avec moi. Pour pouvoir me défendre !
Je ne rentre pas exprès pour toi ! dit Tsukasa en détournant la tête pour cacher ses rougeurs.
Je sais très bien que tu te sens responsable ! !
Oui ! Je suis le responsable de ce qui s’est passé ! ! Si j’avais été la, rien de tout ça ne se serai passé ! ! Je suis qu’un abrutit ! !
Tsukushi s’approcha de lui et le gifla.

DOMYOJI tu n’es PAS RESPONSABLE ! ! cria Tsukushi
Mais…
Il ne put finir sa phrase car Tsukushi l’embrassa ! Il rêvait tout les deux de ce baiser depuis très longtemps et aucun d’eux n’avait envie qu’il se termine. Tsukasa attrapa Tsukushi par la taille pour la rapprocher encore plus de lui. N’écoutant que leur cœur, Tsukasa porta Tsukushi et l’emmena dans la chambre de celle ci. Il y restèrent tout le reste de la journée et de la nuit.

Tsukasa se réveilla doucement et regarda autour de lui : il était bien dans la chambre de Tsukushi mais elle, elle n’était pas la. Il regarda l’heure et vit qu’il était 8h du matin. Il s’habilla et descendit dans la cuisine. Tsukushi s’y trouvait et faisait le petit déjeuner ! Il s’approcha d’elle et la prit par la taille ce qui la fit sursauté puis il l’embrassa dans le cou.

Bonjour vous ! dit il
Bonjour !
Ca fait longtemps que tu es réveillé ?
Humm…il y a bien 30 minutes.
Pourquoi tu ne m’as pas réveillé ?
Tu étais tellement mignon quand tu dormais que je n’ai pas osé =D
Au fait, j’ai bien réfléchit et je veux bien t’apprendre à te défendre.
C’est vrai ? C’est super ! merci ! Dit Tsukushi en lui faisant un petit bisou contente qu’il accepte.
Mais ça ne va pas être facile ! Ca demande beaucoup de travail et de sérieux !
T’inquiète pas ! ! J’suis prête !
Ok alors ça sera tout les jours de 18h à 20h d’accord ? Et attention, n’arrive pas en retard !
Pff à t’entendre parler, on dirai que je suis toujours en retard ! !
….
Ah c’est comme ça ! ! dit –elle vexée.
Elle l’attrapa et le chatouilla jusqu’à ce qu’il la supplie d’arrêter !

Arrête je t’en supplie, demanda Tsukasa
D’accord mais à une condition !
Quoi ?
Elle se pencha et lui murmura quelque chose à l’oreille. Un grand sourire apparu sur le visage de Tsukasa.

J’accepte tes conditions avec plaisir ! !
Tsukasa attrapa Tsukushi et l’emmena dans sa chambre (à lui) et ils y restèrent toute la matinée.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:48

3 semaines plus tard

Tsukushi rentra à toute vitesse dans l’appartement. Il était 18h10 et elle était en retard pour son entraînement. Elle se changea en 4ième vitesse et arriva déjà essoufflé dans la salle d’entraînement ! Tsukasa était déjà là et avait déjà commencé à s’entraîner.

Je suis vraiment désolé ! ! dit Tsukushi
Pas grave pour cette fois, lui dit il en l’embrassant, Nishikado m’a appelé et on est invité à une soirée !
Quoi ? mais je n’ai rien à me mettre !
T’inquiète pas ! Yuki t’as fait envoyer une robe, elle est dans ta chambre ! Dépêche toi, tu as 1h ! !
Tsukushi se précipita donc dans sa chambre et commença à se préparer. Tsukasa fit de même dans la sienne. Tout en se préparant, il repensa à ses dernière semaines avec Tsukushi. Il était devenu beaucoup plus proche. L’enseignement du sport de combat les avaient vraiment rapproché : se voir , partager quelque chose. Surtout que Tsukushi était une très bonne élève qui apprenait assez vite ! Tsukasa l’appréciait de plus en plus : elle était vraiment exceptionnelle ! !

A 19h Tsukasa sortit de sa chambre, prêt pour la soirée.

Tsuki ! (Surnom que lui donnait Tsukasa depuis peu ce qui prouve leur rapprochement) C’est l’heure ! !
Non, je suis pas du tout prête ! cria-t-elle toujours dans sa chambre
Si tu n’es pas là dans 5 minutes, je pars sans toi ! ! !
5 minutes plus tard, Tsukushi apparu en haut des escaliers. Elle était habillée d’une robe bleu marine, brillante, en bustier et tellement longue qu’elle traînait par terre. Elle avait les gants montant jusqu’au coude de la même couleur que la robe ainsi que les chaussures à talons ouverte bleu. Pour accompagner le tout, elle avait un magnifique collier en diamant et un sac à main identique à la robe. Ses cheveux étaient attachés en chignon avec quelques mèches ondulés qui retombait sur ses épaules découvertes et elle avait un maquillage léger qui faisait ressortir ses beaux yeux et ses fines lèvres. Tsukushi était vraiment splendide ! ! Pendant qu’elle descendait doucement les escaliers, Tsukasa ne pouvait la lâcher du regard tellement il la trouvait belle !Et encore, le mot belle était vraiment très faible par rapport à la beauté de Tsukushi ! !

Je suis prête ! Ca me fait bizarre j’ai vraiment pas l’habitude de mettre de telle robe ! dit elle gênée
Tu… tu es vraiment…wouah ! dit simplement Tsukasa ne trouvant pas ses mots.
Merci, tu es très beau aussi ! répondit-elle en souriant
Son sourire était vraiment trop craquant ! Il ne put s’empêcher de l’embrasser légèrement pour ne pas trop la démaquiller. Une fois que Tsukasa se sortit enfin de ses pensées, il partirent en direction de cette grande soirée ! Une demi-heure plus tard, il arrivèrent enfin. Tsukasa gara sa voiture devant un immeuble d’une vingtaine d’étage. Ils rentrèrent dans l’immeuble et prirent l’ascenseur. Tsukasa remarqua la nervosité de Tsukushi qui montait en crescendo en même temps que l’ascenseur.

Ne t’inquiète pas ! Tout va bien se passer ! Je te le promet ! rassura Tsukasa
Oui, j’espère…répondit elle en lui faisant un sourire un peu crispé.
L’ascenseur arriva enfin à destination.

Tu es prête ? demanda Tsukasa
Oui ! prête ! lui répondit elle déterminée.
Elle lui prit le bras et ils avancèrent vers les escaliers de marbre qui se trouvait en face d’eux. Arrivés au bord des escaliers, Tsukushi put apercevoir une salle immense pleine de riches personnes japonaises, chinoises et américaines. Elle remarqua également un orchestre ainsi que plusieurs photographes et journalistes. La pression monta encore plus en Tsukushi, elle serra un peu plus fort le bras de Tsukasa ce qui le fit sourire. Au fur et à mesure qu’ils descendaient les marches, la salle devenaient de plus en plus silencieuse. Tout le monde regardait le couple descendre les marches, impressionné par leur beauté. Effectivement, Tsukushi et Tsukasa allaient parfaitement ensemble. Une fois arrivée en bas des marches, Nishikado et Yuki s’approchèrent du couple, un grand sourire au lèvre.

Tiens, tu es à l’heure pour une fois Tsukushi, rigola sa meilleure amie.
C’est Tsukasa qui m’a obligé, il m’a menacé de partir sans moi si je ne me dépêchait pas.
Nishikado se tourna vers toute les personnes présentent et fit l’annonce suivante :

Mesdames et messieurs, je vous présente Domyoji Tsukasa que vous connaissait déjà sûrement et sa femme Domyoji Tsukushi ! Eh oui, le célèbre Domyoji Tsukasa s’est marié il y a quelques mois déjà !
Il est obligé de dire ça à voix haute, murmura Tsukushi, qui était devenu toute rouge, à Yuki.
Il essaie simplement de vous sortir de cette situation un peu embarrassante pour vous.
Ah, je vois ! répondit simplement Tsukushi.
Maintenant que les présentations sont faites, la soirée peut continuer ! Amusez vous bien ! termina Nishikado.
Les conversations reprirent dans la salle mais tous ne parlait que du couple Domyoji.

Bien, je t’emprunte ton mari pour quelques minutes Tsukushi, il y a d’importantes personnalités qu’on doit aller voir. Ne t’inquiète pas, Yuki veille sur toi ! A plus tard ma chérie dit Nishikado en embrassant sa femme.
Pas trop longtemps quand même les garçons, c’est une soirée pour s’amuser, pas pour travailler ! ! répondit Yuki après avoir embrassé son mari.
Promis mon amour ! !
Tsukasa embrassa Tsukushi.

A tout à l’heure ! !
Ne tarde pas trop, je n’aime pas trop être entouré de plein de monde inconnu. Dit Tsukushi
Ne t’inquiète pas, je fais vite ! Et puis avec ton niveau de combat, tu peux mettre qui tu veux au tapis maintenant. Répondit il en rigolant ! A tout à l’heure ! !
Les deux jeunes femmes regarda leurs maris se mêler dans la foule.

Ca à l’air de bien se passer entre vous deux, remarqua Yuki.
Effectivement, depuis qu’il me donne des cours de combat, on est beaucoup plus proche ! !
C’est génial ça ! Bon vient maintenant je vais te présenter à quelques connaissances.
Elles se dirigèrent donc toutes les deux vers un groupe de femme.

Ca faisait déjà une heure que Tsukasa était partit, et Tsukushi s’ennuyait à mourir. Elle commença à avoir la tête qui tournait, sa meilleure amie le remarqua.

Ca va Tsuki ? Tu ne te sens pas bien ?
Ca va ça va…je crois que je vais prendre un peu l’air sur la terrasse…ça me fera du bien.
Elle laissa donc Yuki avec ses amies et se dirigea vers le balcon. L’air était frais et la

vue était magnifique ! Tsukushi remarqua seulement après quelques secondes que quelqu’un était présent.

Je suis désolé, je ne vous avez pas vu, dit Tsukushi
Oh, ce n’est pas grave, ce balcon est bien assez grand pour nous deux, dit la jeune femme présente sur le balcon. Je me présente, je suis Sakura Fujimura.
Enchanté, je suis Tsukushi Domyoji.
Le sourire qu’il y avait sur le visage de la jeune femme disparu instantanément.

Alors comme ça c’est toi la femme de Tsukasa ? dit elle d’un air supérieur.
Oui…pourquoi ?
Je ne t’ai pas vu tout à l’heure quand Nishikado a fait son annonce. Je ne vois vraiment pas ce que Tsukasa peut te trouver. Tu n’es pas si belle que ça ! ! Et puis ça se vois que tu n’as pas grandis dans le milieu des affaires !
Qui êtes vous pour me critiquer ? demanda Tsukushi qui commença à s’énerver.
Oh ! Ton mari ne t’a pas parler de moi ? Il te fais des cachotteries… ! Je suis Sakura Fujimura, fiancé à Tsukasa Domyoji ! !
Tsukushi eu un choc. Elle n’en revenait pas ! La fiancée de Tsukasa ? ?

Voyons, ma chère, soyons réaliste ! Comment un homme comme Tsukasa Domyoji peux réellement vouloir épouser une fille comme vous ? Sa mère m’avait prévenu que son fils avait épousé une traînée, une moins que rien, parce qu’il était saoul et qu’elle en avait profité pour avoir son argent…Kaede Domyoji a caché ce mariage à tout l’Amérique, toute la Chine, tout le Japon, ce qui est logique. Vous êtes un déshonneur pour les Domyoji ! !Mais c’est normal que Tsukasa veuille s’amuser un peu avant son mariage avec moi ! Quand il en aura finis avec vous, il me reviendra.
Tsukushi n’en revenais pas… elle ? une moins que rien ? Cette fille croyais qu’elle avais épousé Tsukasa pour son argent et …Tsukasa jouait avec elle ? ? Bizarrement, à cette idée, elle perdit toute sa force de caractère, elle ne voulut pas se défendre ni quoique se soit…Elle voulait seulement partir d’ici, partir de cette endroit, elle se sentait trahi…Les larmes lui montèrent aux yeux. Non, elle ne devait pas pleurer devant cette femme…Elle partit donc en courant, les larmes coulant sur ses joues.

Au même moment.

Tsukasa n’en pouvait plus ! ! Cela faisait plus d’une heure qu’il parlait affaire avec Nishikado et d’autres ! Il voulait retrouver Tsukushi ! C’est à ce moment la que Yuki arriva.

Excusez moi messieurs mais je vous emprunte ces deux la un instant ! dit Yuki à l’adresse des invités.
Merci Yuki, j’en pouvais plus ! ! Mais Tsukushi n’est pas avec toi ? Ou est-elle ? demanda Tsukasa
Elle ne se sentait pas bien donc elle a été sur la terrasse pour prendre l’air. D’ailleurs, ça fait un petit moment…
Tsukasa…tu ferais mieux d’aller la rejoindre maintenant, dit Nishikado d’un air très sérieux qui inquiéta Tsukasa.
Pourquoi tu me dis ça si sérieusement ?
Je ne te l’ai pas dit mais Sakura Fujimura est là.
Quoi ? ? ? dit Tsukasa
Il ne rajouta rien et regarda en direction du balcon. Il y vit Tsukushi partir en courant, et Sakura sortir à son tour avec un sourire victorieux aux lèvres.

TSUKUSHI ! ! ! cria Tsukasa.
Tsukushi leva la tête mais se dirigea vers la sortie de secours au bout de la salle. Tsukasa lui courut après sous le regard interrogateur des invités de la soirée. Tsukushi dévala les escaliers le plus vite qu’elle le pouvait, tout en pensant à tout ce que cette femme lui avait dit : Tsukasa lui avait menti, ces deux derniers mois n’avaient été qu’un jeu pour lui, elle était son JOUET !

TSUKUSHI ! ! ! cria Tsukasa en ouvrant la porte de la sortie de secours.
La concerné ne leva même pas la tête mais continua à descendre encore plus vite.

Tsukushi attend ! ! ! dit Tsukasa tout en la suivant.
Yuki les avait suivit dans les escaliers. Elle était juste derrière Tsukasa, Tsukushi se trouvait à quelques étages plus bas et dans sa précipitation, elle tomba et déboula les escaliers pour s’arrêter un étage plus bas en se cognant dans un mur.

Tsukushi ! ! NON ! ! cria Tsukasa qui descendait encore plus vite.
Tsukasa arriva à la hauteur de Tsukushi qui essayait de se relever malgré ses blessures mais qui s’effondra de nouveau, impuissante.

Tsukushi ! ! ça va ? demanda Tsukasa en essayant de l’aider à se relever.
Ne me touches pas ! ! Ne me touche plus ! Je ne veux plus jamais que tu t’approches de moi ! ! s’écria Tsukushi toujours en pleurant.
Mais…
Vas –t’en ! ! !
Tsukasa ! !
Il se retourna et vit Yuki derrière lui.

Va chercher Nishikado, Tsukasa, je m’occupe d’elle !
Très bien, dit Tsukasa en jetant un dernier coup d’œil à Tsukushi qui pleurait toujours.
Il remonta donc les escaliers, et Yuki s’accroupit près de son amie.

Si tu savais… commença Tsukushi toujours en larmes.
Si je savais quoi ? Qu’est ce qui s’est passé Tsuki ? Dit le moi ! !
Cette femme… elle m’a dit des choses…horribles…elle m’a dit que…que j’étais une traînée, que c’était la fiancée de Tsukasa…qu’il jouait …que je n’étais qu’un jouet ! !
Ecoute Tsuki, cette femme t’a dit ses choses pour te faire souffrir, elle est seulement jalouse et ne cherche qu’à briser votre mariage ! Laisse une chance à Tsukasa de s’expliquer…Tu sais quoi ? Je vais te ramener chez toi et vous allez vous expliquer tranquillement d’accord ?
Non je ne veux pas rentrer, je ne veux PLUS le voir ! !
D’accord, d’accord, d’accord calme toi ! ! Tu dors chez moi ce soir mais demain je te ramène chez toi ok ?

Yuki ? Tsukushi ? Ca va ? rien de cassé ? ? demanda Nishikado qui venait d’arriver.
Elle ne peux pas marcher toute seule, peux tu la porter jusqu’à la voiture s’il te plait ?
Yuki attendit que Nishikado et Tsukushi soit assez loin pour enfin se retourner vers Tsukasa.

Yuki, dit moi ce qu’il se passe ? ? supplia Tsukasa.
Disons qu’elle a appris certaine chose qui ne lui ont pas plus ! Mais elle t’expliquera d’elle même demain. Je la ramènerai en fin de matinée d’accord ?

Au fait, fait attention à cette peste de Sakura Fujimura…Elle ne cherche qu’a briser ton mariage avec Tsukushi ! !
Puis elle partit rejoindre son mari et son amie.

Tsukasa resta un moment sans bouger en pensant à tous ce qui venait de se passer pendant cette soirée. Puis il retourna dans son appartement…vide. Qu’est ce que cette Sakura Fujimura a pu lui dire ? ? Voir Tsukushi en train de pleurer lui avait briser le cœur…Et maintenant elle n’était pas la…elle n’était plus avec lui…chez eux. Tsukasa ressentait un grand vide…oui il lui manquait quelque chose. Il tenait tellement à Tsukushi. Depuis leur mariage, il avait appris à faire confiance aux gens, il avait appris à mieux la connaître et il l’aimait de plus en plus. Oui c’était ça…il l’aimait comme il n’avait jamais aimé personne…il était fou amoureux d’elle. Les seuls moments de bonheur qu’il avait connu dans sa vie était quand elle était présente !

Il fera tout pour la garder ! ! Il alla se coucher sur ces dernières pensée, plus déterminé que jamais à récupérer sa bien aimée.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:48

Pendant ce temps…

Ca faisait plus de 30minutes que Nishikado et Yuki roulaient pour rentrer chez eux, Tsukushi endormi sur la banquette arrière. Nishikado regarda Yuki qui avait l’air inquiète.

Qu’est ce qu’il y a Yuki ?
Je m’inquiète pour Tsukushi et pour son mariage… Même si ce mariage est une " erreur " je suis persuadé qu’ils sont fait pour être ensemble ! ! Non ? Dès que je les ai vu ensemble pour la première fois, j’y avais pensé. Puis quand on a appris qu’ils s’étaient mariés même involontairement, j’étais sur que ça marcherai entre eux. D’ailleurs ces derniers temps, ils avaient l’air heureux tout les deux non ? Les voir souffrir comme ils souffrent en ce moment, je ne le supporte pas ! Surtout qu’ils s’aiment ! c’est évident ! ! Tu n’es pas d’accord avec toi ? Tu penses que je me fais des idées ?
Tout d’abord ma puce : respire ! Et oui je suis tout à fait d’accord avec toi sur tout les points ! Mais il faut aussi savoir que leur mariage risque de traverser de lourdes épreuves. Même si ils s’aiment, la mère de Tsukasa ne l’acceptera jamais ! ! Et elle est capable de beaucoup de chose pour obtenir ce qu’elle veut. Tout ce que nous avons à faire est de les soutenir du mieux que nous le pouvons, le reste, c’est à eux d’en décider.
Mais …dis moi…qui est cette femme, cette Sakura Fujimura ? ? ? C’est vraiment la fiancée de Tsukasa ? ?
Oui…malheureusement, elle ne lui a pas menti sur ce point la…
Comment ça ?
Tsukasa est le seul garçon de sa famille, donc le seul héritier des DOMYOJI, il est donc destiné à reprendre toutes les affaires de la famille. Peu de temps après sa naissance, sa mère apprit que l’un de ses plus grand rivaux, la famille Fujimura, avait une petite fille et elle décida que ce serai bon pour la famille Domyoji de marier cette fille à son fils. Le père de Sakura accepta et depuis leur enfance, on a arrangé ce mariage entre Tsukasa et Sakura. Et je crois que Sakura veut se marier avec Tsukasa parce qu’elle aime les hommes riches et qui ont du pouvoir. Et tout le monde c’est que Tsukasa est l’un des rares hommes a possédé ces talents. Mais Tsukasa a toujours rejeté ce mariage…je pense que cette Sakura perçois ça comme une défis. Mais Tsukasa déteste vraiment cette fille ! ! Maintenant qu’il est marié avec Tsukushi, Sakura veut tout faire pour le récupérer, pour briser leur mariage. Car si jamais ils divorcent, il sera obligé de ce marier avec cette fille…
Et la mère de Tsukasa … pourquoi veut elle à ce point les séparer ? ?
Pour que l’arrangement entre les Fujimura et les Domyoji se fasse mais aussi parce que Tsukushi n’est pas quelqu’un de bonne famille… Je suppose qu’elle a du cacher ce mariage à tout l’Amérique…Mais avec cette soirée, la nouvelle risque vite d’arriver jusqu’en Amérique…Tiens on est arrivé ! !
Ils rentrèrent dans leur villa, Nishikado portant Tsukushi pour ne pas la réveiller.

Au même instant dans un grand hôtel de Tokyo.

Sakura venait de rentrer et de se servir un bon verre de champagne pour se détendre. La soirée n’avait pas été facile mais le résultat était plutôt bon. Sakura se leva et prit le téléphone. Elle composa un numéro puis quelqu’un vint décrocher.

Résidence Domyoji, que puis je faire pour vous ?
Je suis Sakura Fujimura. Passez moi Kaede, c’est très important !
Après un instant de silence.

Sakura ! ! Quel bonne surprise ! ! Comment allez vous ? ?
Plutôt bien ! ! Je vous appelle pour une chose très précise ! Je suis à Tokyo et je suis allée à la petite soirée qu’organisais Nishikado et j’ai vu Tsukasa et cette...fille. Maintenant il me paraît impossible de cacher ce mariage. Mais j’ai parlé à cette fille seule à seule et apparemment Tsukasa aurai oublier de lui parler de certaine choses qui as joué en notre faveur !
Très bien Sakura ! Vous avez fait ce qu’il fallait. Ne vous inquiétez plus, je prend les choses en main ! Ce mariage ne va pas durer bien longtemps que je vous le promet !
Bien, si vous prenez les choses en main , tout ira bien ! Au revoir Kaede !
Au revoir Sakura.
Oui Sakura était rassuré, elle avait vu une certaine tendresse et du bonheur dans les yeux de Tsukasa quand il regardait Tsukushi, mais maintenant c’est finis, elle était persuadé que bientôt ce serai ELLE la femme la plus riche du Japon et d’Amérique ! !

Le lendemain matin, Tsukushi se réveilla difficilement. Elle mit un moment afin de comprendre où elle se trouvait…Puis tout les évènements de la veille lui revint en mémoire : la grande salle, les amies de Yuki, la terrasse…la fiancée de Tsukasa, les escaliers de secours, la chute, Tsukasa mort d’inquiétude pour elle puis le retour chez Yuki. Maintenant qu’elle avait les idées clairs, il fallait qu’elle parle à Tsukasa ! Elle se leva donc, sortit de la chambre et essaya de trouver la cuisine dans cette grande maison. Une fois la cuisine trouvé, elle rejoignit son amie ainsi que son mari qui était déjà en train de prendre leur petit déjeunée.

Bonjour vous deux, dit Tsukushi
Bonjour Tsuki, répondirent en cœur les amoureux.
Ca va ? Tu te sens mieux ? demanda Yuki toujours inquiète pour son amie.
Oui ne t’inquiète pas ! J’ai les idées beaucoup plus clair et il faut que je parle à Tsukasa ! C’est important !
Voilà qui est bien dit Tsukushi ! affirma Nishikado. Et je pense que Tsukasa n’attend que toi ! ! Il m’a appelé au moins 10 fois en 10minutes ce matin -__-‘
Très bien, j’y vais de suite alors ! Bonne journée tout les deux ! Et merci pour tout ! !
Tsuki attend ! Ecoute bien ce que Tsukasa a à te dire… Ne fais pas confiance à cette garce de fille ! ! lui dit Yuki.
Ne t’inquiète pas, maintenant que j’ai pu mettre tout ça au clair, je vais suivre mon instinct et c’est ce que je sais faire de mieux ! lui répondit elle en lui faisant un clin d’œil. Bye.
Bye répondit le couple.
Tsukushi sortit de la cuisine et se dirigea vers la sortie de la maison. Arrivée devant la porte, elle rebroussa chemin et retourna dans la cuisine.

Euh… est ce que l’un d’entre vous peux me ramener ? ?…j’ai pas ma voiture, dit Tsukushi avec un sourire gêné.
Les concernés éclatèrent de rire.

Allez viens, je te ramène dit Nishikado
Tu es sur que ça te gêne pas ? Je veux pas déranger.
Mais non, c’est sur mon chemin et puis si tu rentre pas le plus vite possible voir Tsukasa, il risque de faire un meurtre ! !
Tsukushi rigola et partit avec Nishikado. Au bout d’une demi heure de voiture, Nishikado s’arrêta enfin devant chez Tsukushi.

Voilà, Madame est arrivée à destination.
Merci répondit Tsukushi en descendant de la voiture.
Le plaisir est pour moi ! ! Bonne chance !
Puis il partit. Tsukushi regarda la voiture partir sans bouger. Une fois la voiture disparu, elle se tourna devant la porte d’entrée de l’immeuble. " Quand il faut y aller, il faut y aller " se dit elle pour se donner un peu de courage. Il est vrai qu’elle était un peu stressé…Elle ne savait pas du tout ce qu’elle allait dire à Tsukasa et ne savait pas ce qui allait se passer…Arrivée devant la porte de l’appartement, elle s’arrêta une seconde, prit une profonde inspiration et entra. Elle entra doucement, enleva ses chaussures et se dirigea vers le salon. Tsukasa s’y trouvait assis sur le canapé, il avait l’air penseur. Quand il entendit Tsukushi entrer, il se releva de suite. Ils se regardèrent quelques secondes sans dire un mot. Puis sans que Tsukushi ne puisse comprendre ce qu’il se passait, Tsukasa s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. Elle voulu réagir mais ne put rien faire, elle se sentait si bien dans ses bras…Tsukasa, lui, n’avait pu résister à faire cela. Il était content qu’elle soit revenu et il s’en voulait de l’avoir fait souffrir à ce point. Toujours en gardant Tsukushi dans ses bras, il lui dit doucement :

Je suis sincèrement désolé…tellement désolé ! !
En disant cela, il la serra un peu plus fort. Et Tsukushi ressentait son désespoir et son regret… A ce moment la, elle voulu oublier tout ça, le prendre dans ses bras et lui dire à quel point elle pouvait l’aimer mais il fallait qu’elle sache la vérité, elle voulait connaître sa version des faits !

Elle se dégagea doucement de ses bras mais resta tout de même proche de lui.

Je veux que tu m’explique, je veux savoir…dit elle presque dans un murmure.
Ils s’assirent sur le canapé et Tsukasa lui raconta tout ! ! Tout depuis son enfance jusqu’à maintenant, tout dans les moindres détails. Il ne voulait plus rien lui cacher ! Il lui raconta son histoire de mariage arrangée depuis sa naissance, sa haine envers cette femme, qu’il ne voulait pas de ce mariage surtout maintenant qu’il était marier à Tsukushi.

Mais…dans peu de temps… nous ne serons …plus marier, dit tristement Tsukushi, Tu vas donc devoir te marier avec elle !
Jamais de la vie ! Et puis…Il faut que je t’avoue quelque chose…
Quoi ? demanda Tsukushi
Je …je t’aime ! ! Et je suis très sincère ! Je suis tombé amoureux de toi et je ne veux pas briser ce mariage avec toi, il est la meilleure chose que j’ai pu avoir de toute ma vie…Quand tu es prêt de moi, je peux enfin connaître le bonheur. Je veux rester avec toi, je te veux prêt de moi pour toujours !
A ces mots, les larmes monta aux yeux de Tsukushi, ce n’était vraiment pas dans ses habitudes de pleurer aussi souvent, mais la elle ne pouvait pas résister. En la voyant pleurer, Tsukasa la prit dans ses bras. Elle pleura toute les larmes de son corps, c’était la pression de ce qui s’était passé la veille qui s’évacuait mais aussi la déclaration de Tsukasa qui l’avait beaucoup touchée. Tout en continuant de pleurer, elle répondit à l’étreinte que lui donnait Tsukasa. Malgré les sanglots de Tsukushi, Tsukasa réussi à entendre un " je t’aime " qui lui fit resserrer un peu plus fort son étreinte. Quand Tsukushi eut calmer ses sanglots, Tsukasa se recula un peu d’elle, leva doucement le visage de Tsukushi pour qu’il puisse la regarder dans les yeux puis il l’embrassa tendrement. Un baiser doux au début qui devint plus passionné par la suite. Ils s’embrassèrent un moment, heureux de se retrouver, ne voulant plus se quitter. Tsukasa était aux anges : la femme qu’il aimait était revenu prêt de lui et il pourrait pour toujours rester avec elle.

Leurs soucis semblèrent s’envoler mais un petit détails leur échappèrent : la mère de Tsukasa accepterai cette union ? ? Le bonheur leur souriait il vraiment ? ?

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:51

Tsukushi était dans la cuisine en train de prendre son petit déjeuner avant d’aller au travail. Tsukasa était déjà partie il y avais un peu plus d’une demi heure. Tsukasa… Tsukushi repensa aux évènements de ses deux dernières semaines. Ce qui lui revenait le plus souvent à l’esprit était la déclaration de Tsukasa. Et depuis, tout allait pour le mieux. Elle avait même présenté Tsukasa à Rui et, à sa grande surprise et son plus grand bonheur, ces deux là s’entendaient à merveille. D’ailleurs Rui venait souvent manger chez eux et inversement. Tsukushi et Tsukasa allait aussi manger chez les parents de Tsukushi et ça se passait à merveille. Elle n’aurait pu rêver mieux : Elle était avec l’homme qu’elle aimait, Rui s’entendait très bien avec lui, sa famille l’avait très bien accueilli ( chose pas trop étonnante ), bref le bonheur !

Tsukushi fut sortit de ses pensée par la sonnerie de la porte d’entrée. Qui pouvait bien venir si tôt le matin ? ?

Elle se leva et alla ouvrirent la porte. Elle se retrouva face à une femme, plutôt belle mais qui avait un air très strict et hautain. Cette femme regarda Tsukushi avec beaucoup de mépris et de dégoûts.

Oui ? demanda Tsukushi. Que puis-je faire pour vous ?
Tsukasa est-il là ?
Non, il est au travail. Mais je vais l’appeler si vous voulez…
Au moment où elle décrocha le combiné du téléphone, la femme la coupa :

Non ! S’il n’est pas là, c’est parfait dit la femme en entrant chez Tsukushi sans que cette dernière le lui propose.
Tsukushi resta sans voix devant tant d’audace.

Je peux savoir qui vous êtes ? demanda Tsukushi en suivant la femme dans le salon.
Kaede Domyoji ! répondit la femme.
Vous …Vous êtes la mère de Tsukasa ?
Quel perspicacité ! répondit la mère de Tsukasa d’un ton ironique.
Mais si vous ne voulez pas voir Tsukasa…Pourquoi êtes vous là ?
Pour vous voir vous !
Moi ? Mais pourquoi ? Vous me détester n’est ce pas ? Alors pourquoi vous déplacer pour moi ? dit Tsukushi surprise.
Oui je vous déteste ! Si je suis là c’est pour vous demander de couper tout les liens avec Tsukasa, Répondit froidement Kaede. Une pauvre fille comme vous ne mérite pas mon fils. Une fille qui l’épouse pour son argent ne pourrait le rendre heureux. Quittez le maintenant ou sinon…
Sinon quoi ? ? demanda Tsukushi énervée par les propos de cette femme. Vous croyez que vos menaces me font peur ? ? Jamais je ne quitterais Tsukasa ! Nous nous aimons et ça personne ne pourra le changer.
Je vous aurai prévenu ! Je ne fais jamais de menaces sans les mettre en applications si je n’obtiens pas ce que je veux !
Sortez de chez moi IMMEDIATEMENT !
Faites attention à vos proches…un accident est si vite arrivée !
Puis Kaede Domyoji sortit de la maison sans rajouter un mot. Tsukushi resta la sans rien dire, déboussolé par ce qu’il venait de se passer. Quand soudain l’horloge de la cuisine sonna 9h !

Mince, je suis très en retard !
Elle se dépêcha donc de se rendre à son travail.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:52

Un mois plus tard

Tsukushi se leva d’un coup et partit en courant jusqu’à la salle de bain. Cela faisait quelques jours qu’elle avait mal à la tête et quelques nausées. Heureusement qu’elle avait 2jours de libre.

Ca va Tsuki ? demanda Tsukasa inquiet qui arrivait juste derrière elle.
Oui…ça…ça peut aller. Répondit elle doucement .
Tu veux que j’appelle un médecin ?
Non ! non ça ira merci ! T’inquiète pas ça va passer.
Elle se releva difficilement.

Bon je vais faire le petit déjeuner, dit elle en se dirigeant vers la cuisine.
Une heure plus tard, le téléphone sonna et Tsukushi répondit.

Moshi moshi !

Oui c’est moi !

Euh…oui je le connais très bien ! Mais que se passe t-il ?

Comment ? ?Ou…oui…J’arrive !
Tsukushi reposa doucement le téléphone et resta immobile, les larmes commençant à couler sur ses joues.

N’entend plus de bruit, Tsukasa la rejoignit dans le couloir.

C’était qui ? demanda t-il
Mais quand il vit le visage de sa femme, sa bonne humeur disparu immédiatement faisant place à l’inquiétude.

Tsuki ? Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi tu pleure ? Tu ne te sens pas bien ?
Tsukushi se blottit dans ses bras et lui fit non de la tête pour lui dire qu’il ne s’agissait pas de ça.

Mais qu’est ce qui se passe alors ? Qui c’était au téléphone ?
Mais à cette phrase Tsukushi fondit de larme. Les seuls mots qu’elle réussit à prononcer était " Rui… à l’hôpital… "Puis les sanglots reprirent encore plus fort.

Oh mon dieu ! Je suis désolé Tsuki ! dit il en la serrant fort dans se bras pour la consoler.
Après quelques instants, Tsukushi réussit à se calmer.

Il…Il faut que j’y aille ! Il a besoin de moi ! dit Tsukushi
Je viens avec toi ! Je ne pense pas que tu sois en état de conduire mais surtout je pense que tu ne peux pas supporter ça toute seule.
Ils partirent donc en direction de l’hôpital. Arrivée là-bas, un médecin vint leur expliquer la situation :

Il s’est fait renverser par une voiture et il est dans le coma. Son état est assez critique…nous ne pouvons vous en dire plus.
Merci Docteur, dit Tsukasa.
Les amoureux partirent s’asseoir dans un coin en attendant qu’on les autorise à voir Rui.

Je vais appeler Yuki et Nishikado et je vais nous chercher un café d’accord ? On en a besoin ! Dit Tsukasa en se levant.
Merci…répondit doucement Tsukushi.
Tsukasa s’éloigna et disparut dans l’ascenseur pour aller à la cafétéria. Quelques minutes plus tard, un jeune homme s’approcha de Tsukushi.

Excusez moi… êtes vous Mme Domyoji Tsukushi ?
Oui
J’ai des fleurs pour vous. Tenez. Bonne journée.
Merci.
Qui pouvait bien lui envoyer des fleurs ? Surtout dans un moment pareil ? Tsukushi fut horrifié en remarquant qu’il s’agissait de roses noires, signe de mort et de malheur. Il y avait un carte sur le bouquet. Tsukushi la prit et l’ouvrit :

" Je vous avais prévenu. Quittez Tsukasa immédiatement ou c’est toute votre famille et vos amis qui se retrouveront au même endroit que votre précieux Rui. "

Signée : K.D.

Tsukushi n’en revenait pas ! Alors la mère de Tsukasa avait causé cette accident pour la pousser à quittez Tsukasa ? ! !Tsukushi réalisa jusqu’où cette femme pouvait aller pour avoir ce qu’elle voulait ! Si elle ne divorçait pas de Tsukasa, tous ceux qu’elle aimait courraient un grave danger.

Elle n’avait pas le choix…il fallait qu’elle le fasse ! Elle devait sacrifier son bonheur et son amour pour Tsukasa pour sauver ses proches. Elle ne pouvais pas faire autrement. Mais ça lui faisait tellement mal de quitter Tsukasa…Mais il le fallait !

Tsukushi se leva et jeta les fleurs à la poubelle. C’est à ce moment que Tsukasa arriva avec les deux tasses de café. Quelques larmes coula sur les joues de Tsukushi.

Qu’est ce qui se passe Tsuki ? Tu as appris un mauvaise nouvelle ? Demanda Tsukasa.
Tsukasa…Va t-en ! !
Mais…Qu’est ce qui te prend ? ?
Va t-en je te dis ! Je ne veux plus rien avoir à faire avec toi Domyoji ! Retourne à New York et épouse cette Fujimura, fais ce que tu veux mais sort de ma vie !dit Tsukushi en se retenant au maximum de pleurer.
Pourquoi ? Je croyais que tu m’aimais ? Pourquoi me dis tu ça maintenant ? ?
Et bien tu croyais mal ! Je…Je ne t’aime pas, je ne t’ai jamais aimé ! Tu crois que je te dirai ça si je t’aimais ne serai ce qu’un tout petit peu ? Va t-en et oublie moi !
Très bien…comme tu voudras, répondit froidement Tsukasa.
Il tourna les talons et sortit en courant de l’hôpital. Une fois partit Tsukushi éclata en sanglot ne pouvant plus se retenir. C’est à se moment là que Yuki et Nishikado arrivèrent. Ils virent Tsukasa passer en courant devant eux, visiblement bouleversé.

Tsukasa, qu’est ce …commença Nishikado
Mais Tsukasa ne l’entendit même pas et continua de courir.

Allons voir Tsukushi, répondit Yuki au regard interrogateur de son mari.
Quand ils arrivèrent dans la salle où se trouvait Tsukushi, ils virent celles-ci accroupit par terre en larme. Yuki se précipita sur elle pour la prendre dans ses bras.

Mon dieu, Tsukushi qu’est ce qui se passe ?
Je … Je n’ai pas eu le choix …je…devais le faire, dit difficilement Tsukushi.
Mais faire quoi, Tsukushi ? Dis nous ! !Pourquoi Tsukasa est partit en courant de l’hôpital ? insista son amie.
Je…lui ai dit …que je le quittais…
Quoi mais pourquoi ?
Elle m’y a obligé…
Qui t’a obligé à quitter Tsukasa ?, demanda Nishikado qui se doutait un peu de la réponse.
Sa…mère…
Kaede Domyoji ? ? demanda surprise Yuki.
Oui…c’est à cause d’elle si Rui est à l’hôpital ! ! Elle fait tout pour que je quitte Tsukasa…Elle…elle est venue me voir il y a un mois…et elle m’a demander de le quitter. Je lui ai bien sur répondu non…puis elle m’a menacé…je n’ai pas pris ses menaces au sérieux…et regarde…maintenant Rui est dans le coma ! Et il risque de vous arriver la même chose…Et ça je ne le veux pas ! ! …Alors j’ai du dire à Tsukasa que c’était finit…mais…ça me fais tellement mal, Yuki…je l’aime ! !
Tsukushi fondit en larmes dans les bras de sa meilleure amie qui regarda son mari d’un air désespéré. Nishikado avait un regard triste…ses deux amis s’aimaient…mais ne pouvaient être ensemble…mais on ne sais pas ce que réserve le destin, leur chemin s’étaient déjà croiser une fois, il fallait juste espérer que ça se reproduirait un deuxième fois…

Yuki serra fort Tsukushi dans ses bras pour la calmer :

Ne t’inquiète pas Tsukushi, tout va s’arranger …
Yuki…promet moi de ne rien dire à Tsukasa ! !
Mais…Tsukushi…Tsukasa doit savoir la vérité ! répondit Yuki.
NON ! ! Il ne doit pas savoir ! ! Sa mère pourrait encore faire du mal à mes amies si jamais il l’apprenait…et puis…il insisterai pour me récupérer…et je n’aurai pas la force de le repousser une seconde fois…Donc promet le moi ! ! !

Yuki promet le moi ! !
D’accord …je te le promet ! !
Nishikado, toi aussi promet le moi ! !
Je…C’est promis Tsukushi…je ne dirai rien à Tsukasa, répondit Nishikado à contrecœur.
C’est à ce moment la que le médecin arriva.

Mme Domyoji ? demanda t-il
C’est moi, répondit Tsukushi en se relevant et en s’essuyant le yeux. Comment va Rui ?
L’opération s’est bien passé. Et il devrais bientôt se réveiller de son coma. Il a en plus quelques côtes de cassés et des bleus. Mais il s’en sortira !
Merci mon Dieu ! ! Je peux le voir docteur ?
Vous pourrez le voir demain matin, il a besoin de repos. Vous devriez rentré chez vous pour vous reposer vous aussi. Les visites sont ouvertes à partir de 8h. Maintenant excusez moi mais je dois aller voir d’autres patient. Au revoir.
Merci docteur, répondit Tsukushi.
Viens Tsuki, on t’emmène à la maison pour que tu te reposes et on reviendra demain matin d’accord ?demanda Yuki.
Oui…
Tsukasa venait d’arriver à l’appartement. Il ne savait plus du tout où il en était. Il souffrait tellement…chaque mot que Tsukushi avait prononcé était comme un coup de poignard dans son cœur. Elle avait été la première femme qu’il avait aimé et elle resterait la seule…l’unique. Car il sait que jamais il ne pourrait l’oublier même après ce qui venait de se passer. Elle voulait le quitter…mais pourquoi ? Tout ça n’était pas clair ! !

Pourquoi Tsukushi ? ? Pourquoi tu me fais ça ? ? ! ! cria Tsukasa en frappant le sol avec ses poing. Puis pour la première fois de sa vie, des larmes coulèrent sur ses joues…

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:52

Une semaine plus tard…

Tsukasa venait de rentrer chez lui et regarda son courrier. Une semaine sans nouvelle de Tsukushi…Pourtant il avait tout essayer : il avait appelé à son travail, chez Yuki, chez ses parents mais c’était toujours la même choses…soit elle n’était pas la, soit elle ne voulait pas lui parler. Il n’y comprenait rien…C’est à ce moment là qu’une enveloppe attira son attention, elle était plus grande que les autres. Il ouvrit et lut les papiers qu’elle contenait : les papiers du divorce ! Tsukasa n’en revenait pas…elle voulait vraiment le quitter. Mais pourquoi ? Il ne comprenait pas du tout le changement d’attitude de Tsukushi : elle était tellement gentille, douce, aimante puis il a fallu qu’il s’absente 5 minutes à l’hôpital pour qu’à son retour elle le repousse. Quelques choses s’était passé, il en était sur ! ! Mais quoi ? La colère monta en Tsukasa, on lui cachait ce qui s’était passé, il en était sur ! Il prit donc son téléphone et appela Nishikado.

Moshi moshi ! Nishikado Sojiro à l’appareil.
Nishikado, c’est Tsukasa ! Je veux parler à Tsukushi ! !
Tsukasa…elle ne veut pas te parler …je suis désolé !
Ecoute, je viens de recevoir les papiers du divorce ! Je veux parler à ma femme tu entend ? ? Je veux qu’elle me dise pourquoi ? Pourquoi elle joue avec moi comme ça ?
Tsukasa…je suis vraiment désolé…Tout ce que je peux te dire c’est qu’elle souffre autant que toi…
Alors pourquoi ? Qu’est ce qui s’est passé à l’hôpital ? ? Tu le sais j’en suis persuadé ! !
Je…j’ai promis de ne rien dire, Tsukasa. Mais écoute, essaie de le découvrir par toi même…elle t’aime toujours !
Si elle m’aimais vraiment, elle ne ferai pas ce qu’elle fais maintenant…Tu lui diras que je signerais les papiers si c’est vraiment ce qu’elle veut. Tchao !
Attend Tsukasa…
Quoi ? ?
On ne lui a pas laisser le choix…
Puis sur ces mots, Nishikado raccrocha sans laisser le temps à Tsukasa de dire quoique ce soit. Après quelques secondes de réflexion, Tsukasa attrapa un stylo et signa les papiers. Voilà, c’est fait ! Maintenant, il allait retourner à New York…il n’avait plus rien à faire à Tokyo. Mais il se promit de ne jamais aimer une autre personne que Tsukushi, elle resterait toujours la seule à régner dans son cœur !

Tsukushi était au chevet de Rui où elle s’était endormi. Depuis l’accident de Rui, elle passait tout son temps à l’hôpital à son chevet, attendant désespéramment qu’il se réveille enfin. Surtout que la semaine n’avait pas été facile : le coma de Rui par sa faute, le divorce avec Tsukasa et ses nausées qui n’arrêtaient pas. Elle avait pris un rendez vous avec un médecin de l’hôpital tout à l’heure et elle avait fait des analyses que le médecin devait bientôt lui communiquer. Tsukushi sentit quelque chose bouger dans ses cheveux ce qui la réveilla. Elle vit un visage penché au dessus d’elle. Elle cligna plusieurs fois des yeux avant de réaliser qui c’était.

Et alors ma p’tite Tsuki ne reconnais pas son meilleur ami ?
Tsukushi resta sans bouger, les larmes lui montant aux yeux puis elle se jeta sur lui en pleurant de joie !

Et doucement, tu vas m’étouffer en me serrant si fort ! dit Rui en rigolant
Par…pardon, c’est que je suis tellement heureuse que tu te sois réveillé ! J’ai eu tellement peur ! ! Tu m’a tellement manqué ! !dit Tsukushi en restant accroché à son cou.
Rui sourit serrant sa meilleure amie contre lui.

Je suis là maintenant ! Je serai toujours là !
Comment tu te sens ? demanda Tsukushi en se détachant doucement de Rui.
Plutôt bien ! Un peu mal aux côtes mais ça va !
Tant mieux ! ! Je suis tellement désolé Rui…
Désolé ? Mais pourquoi ?
C’est de ma faute si tu as eu cet accident…
Arrête de dire des bêtises ! C’était un accident ! Surtout que tu n’étais même pas avec moi quand c’est arrivé !
Non…malheureusement…C’était volontaire…
Comment ? ?
Mais avant que Tsukushi n’est pu lui expliquer toute l’histoire, le médecin arriva.

Mr Hanazawa ! Content de vous voir parmi nous ! Comment vous sentez vous ?
Bien docteur.
Très bien, nous allons vous garder encore un peu pour vérifier que tout va bien. Mme Domyoji, si je suis venue c’est surtout pour vous, puis je vous parler ? Je connais les causes de vos nausées.
Dites le moi ici docteur je préfère que Rui soit avec moi, parlez devant lui, ce n’est pas grave.
Comme vous voudrez. En fait, vous êtes enceinte de deux mois ! Félicitation Mme Domyoji.
Tsukushi resta bouche bée en entendant le mot " enceinte ". Elle ne savait pas quoi faire. Un…bébé ! !Le bébé de Tsukasa ? ! !Leur bébé…Les larmes commencèrent à couler sur ses joues. Elle ne chercha pas à savoir si elle le garderai ou pas, sa décision était déjà prise sans réflexion : elle le garderai ! C’était l’unique lien qu’il lui restait avec Tsukasa…avec le seul homme qu’elle aimerait ! Même si elle était consciente que ça ne serai pas facile de l’élever toute seule mais elle y mettrait tout son cœur et tout son amour.

Félicitation Tsuki ! ! Je suis sur que Tsukasa sera le plus heureux des hommes en apprenant la nouvelle ! dit Rui en lui faisant un grand sourire ! !
Non…Il ne doit pas le savoir Rui…
Mais …pourquoi ? C’est ton mari et c’est le père de cet enfant ! ! Et puis en vivant ensemble ça va pas être facile de lui cacher ! dit Rui surpris par la réaction de son amie.
Non…On…on n’est plus ensemble…j’ai demander le divorce…dit Tsukushi en détournant le regard de Rui.
Mais …Pourquoi ? ? Tu l’aimes non ? Ne me dis pas le contraire, je ne t’ai jamais vu aussi heureuse depuis…depuis que je te connais et je sais que c’est un mec bien, tu ne peux pas mieux trouver !
Tu te rappelles quand je t’ai dit que cet accident n’était justement pas un accident ? Et bien… C’est la mère de Tsukasa qui a fait ça ! Elle a organisé cet accident pour me forcer à quitter son fils… ou sinon toute ma famille et mes amies risquerait d’avoir le même sort que toi…
Alors…si je comprend bien…Tu t’es sacrifié pour nous protéger ? ! !Tu n’aurai pas du. Je veux que tu sois heureuse et je te connais assez bien pour savoir que sans Tsukasa, ça ne sera pas possible…Vous êtes fait l’un pour l’autre, c’est évident ! Et puis tu ne penses pas que ce bébé est besoin de son père ?
J’ai entendu le mot " bébé " ? ?
Yuki venait d’arriver dans la chambre de Rui et elle avait un immense sourire aux lèvres.

Tsuki…serais tu enceinte ? ?
Euh…oui !
Oh mon dieu, c’est magnifique ! ! Félicitation ! ! s’écria Yuki en se jetant dans les bras de sa meilleure amie ! Oh je suis désolé Rui ! Je suis contente que tu te sois réveillé !
C’est pas grave, c’est vrai que de savoir notre chère Tsuki enceinte est vraiment une grande nouvelle ! ! Mais maintenant que tu es la Yuki, tu pourrai essayer de convaincre Tsukushi de dire à Tsukasa qu’il va être papa. ! !
En parlant de lui…Il a appelé Nishikado tout à l’heure…il venait de recevoir les papiers du divorce et il voulait absolument te parler, Tsuki ! Il voulait des explications…mais il a dit que si c’était vraiment ce que tu voulait, il signerait les papiers…
Bien la question est réglée maintenant, personne ne dira rien à Tsukasa, que se soit sur les menaces de sa mère ou sur ma grossesse…Je vais tourner cette page de ma vie et tout reprendre à zéro avec mon enfant !
Tu pourras compter sur moi pour t’aider ! ! Dit Yuki d’un ton très déterminé !
Et évidemment sur moi aussi ! dit également Rui

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:53

5ans plus tard…

Tsukasa se tenait debout, face à la maison de Nishikado et de Yuki. Il portait un costume cravate et ressemblait à un parfait homme d’affaire. Il était là pour des rendez-vous important d’affaire à Tokyo et en descendant de l’avion, il avait eu envie de venir dire bonjour à son meilleur ami ! Ca faisait déjà 5ans qu’il n’était pas revenu au Japon. 5ans…5ans a essayer de survivre à New York en passant tout son temps au travail. Oui…depuis son divorce avec Tsukushi, il n’avait fait que survivre…Comment vivre sans la femme de sa vie ? Pour se donner du courage, il repensait souvent au moment qu’il avait passé avec Tsukushi. Puis il se demandait ce qu’elle était devenue, si elle s’était mariée, si elle avait eu des enfants…D’après ce qu’il savait, elle avait abandonné son métier d’avocat peu de temps après leur divorce…mais il ne savait pas pourquoi…

Il sonna à la porte et une domestique vint lui ouvrir.

Bonjour ! Que puis je faire pour vous ?
Je voudrai voir Nishikado s’il vous plait. Je suis Tsukasa Domyoji.
Oui, entrez, patientez dans le salon. Je vais prévenir Mr.
Tsukasa entra donc dans le salon et regarda le jardin par la fenêtre. Il avait oublié à quel point la maison de son ami était belle. Nishikado arriva un grand sourire sur les lèvres.

Tsukasa ! ! Comme je suis content de te voir ! Comment ça va depuis…euh…5ans maintenant ?
Oui, 5ans ! On va dire que ça va…et toi ?
Bien…que me vaut l’honneur de ta visite ? ^^
J’ai des rendez-vous d’affaire à Tokyo cette semaine et j’en ai profité pour venir dire bonjour !
Mais depuis quand tu es ici ?
Je viens tout juste d’arrivée de l’aéroport ! Alors comment va Yuki ? ? Et ton fils ?
Yuki va très très bien, la naissance d’Aniki l’a beaucoup épanouie et les affaires marchent très bien. Aniki a maintenant 3ans et il est aussi beau que son père même si il a les yeux de sa mère ! C’est dommage que tu ne sois pas venu pour la naissance.
Tu sais que je voulais venir mais…revoir Tsukushi aurait été trop dur pour moi…
Oui…je comprend…
D’ailleurs…Comment va t-elle ?
Plutôt bien je dirai ! !
On entendit la porte s’ouvrir et des rires d’enfants. 2enfants de 3 et 4 ans entrèrent dans le salon. Le plus petit ressemblait beaucoup à Nishikado. L’autre avait les cheveux noirs un peu bouclé et des yeux d’un marron que Tsukasa n’avait vu que sur une seule personne depuis aujourd’hui…M ais bizarrement, Tsukasa ne put s’empêcher de penser que ce garçon lui ressemblait beaucoup…

Papa ! ! cria le plus petit en se jetant dans les bras de Nishikado.
Tsukasa et l’autre garçon se regardaient sans dire un mot.

Aniki, je te présente Tonton Tsukasa ! ! Il vient juste d’arriver de New York !
Bon’our tonton ‘ukasa dit poliment Aniki.
Tsukasa n’y fit pas attention et continuait de fixer l’autre petit garçon. C’est alors qu’on entendit deux personnes entrer.

Aniki
Kiriya
Venez ici tout de suite ! ! dirent les deux femmes en chœur.
Kiriya…Tsukasa connaissait bien ce prénom…Il avait toujours dit à Tsukushi que si jamais un jour il avait un garçon, il l’appellerai Kiriya. Et puis cette voix …il ne pouvait pas se tromper, même après 5 ans il la reconnaissait toujours : Tsukushi !

Yuki et Tsukushi entrèrent effectivement dans le salon mi-amusée mi-en colère. Elles étaient trempées, apparemment les deux garnements leur avaient joués un tour. Tsukushi regarde son fils prête à lui donner une bonne leçon mais quand elle le vit planter au milieu du salon sans bouger, elle se stoppa. Pourquoi restait il la sans bouger ? Elle suivi son regard et son cœur failli s’arrêter de battre quand elle vit Tsukasa, ici, au Japon, assit sur le canapé de Yuki ! 5 ans ! ! 5 ans sans le voir et voilà qu’il était là…Tsukasa leva la tête vers Tsukushi et ils se regardèrent pendant un moment sans rien dire, sans bouger. Tsukushi était comme figé, son cœur battait tellement fort qu’elle cru qu’il allait exploser. C’est Kiriya qui les ramena à la réalité en se jetant dans les bras de sa mère.

Maman ! ! Papa est revenu ! ! cria t-il avec un grand sourire aux lèvres.
Je…non…euh…excusez nous une minute ! dit Tsukushi un peu paniqué.
Comment allait elle expliquer à son fils que son père ne doit pas savoir qu’il est son fils ? !

Tsukasa ne bougeai toujours pas, il ne réalisait pas. Après 5 ans, il revoyait enfin Tsukushi et ce petit garçon qui l’avait appelé " papa ". Il avait beaucoup de mal à comprendre.

Bonjour Tsukasa ! Contente de te revoir ! dit Yuki pour le sortir de ses pensées. Je reviens, je vais préparer un peu de thé.
Elle regarda son mari avec un demi sourire et Nishikado lui répondit par un clin d’œil. Ces deux là s’étaient enfin retrouver ! !

Dans une des chambres, Tsukushi parlait avec Kiriya.

Ecoute mon chéri, tu ne dois pas l’appeler " papa ", tu comprend ?
Mais pourquoi ? C’est bien papa non ? c’est lui qu’il y a sur toute les photos que tu m’as montré, dit Kiriya qui ne comprenait pas et qui était trop heureux de voir son père en vrai pour la première fois.
Oui Koï (amour) c’est bien lui mais…comment t’expliquer…bon tu es grand et je vais te dire la vérité…Ton père ne sait pas qu’il a un fils. Quand j’étais enceinte de toi, on s’est séparé et j’ai appris seulement après que tu allais naître et je ne lui ai rien dit. Tu comprends ?
Oui maman…mais on peut lui dire maintenant qu’il est la hein ?
Non…malheureusement on ne peut pas, il a sa vie à New York et nous la notre ici. Je sais que tu as besoin de ton père donc je ne t’interdit pas de le voir mais ne l’appelle pas " papa " appelle le Tsukasa ou Mr Domyoji ok ?
Oui, maman.
Merci mon chéri. Tu sais que je t’aime toi ! dit Tsukushi en le prenant dans ses bras.
Moi aussi je t’aime m’man.
Allez ! file jouer avec Aniki. On reparlera de vos bêtises plus tard.
Ils descendirent ensemble et rentrèrent dans le salon. Nishikado, Yuki, Aniki et Tsukasa étaient assis devant une tasse de thé et des biscuits. Tsukushi s’assit sur un fauteuil, Kiriya sur ses genoux. Un silence gênant s’installa mais Kiriya le rompit.

Je suis désolé de vous avoir appelé " papa " tout à l’heure Mr Domyoji.
C’est pas grave. Comment tu t’appelles ? demanda Tsukasa.
Kiriya Makino ! ! Elle, c’est ma maman Tsukushi et c’est la meilleure des mamans au monde ! !
Je n’en doute pas, dit Tsukasa en regardant Tsukushi ce qui la fit rougir.
Vous habitez à New York ?
Oui.
J’aimerai bien visiter New York un jour ! !
C’est vrai que c’est une belle ville. Quel âge as tu Kiriya ?
4ans ½. Et vous venez faire quoi au Japon Mr Domyoji ?
Je viens travailler mais appelle moi Tsukasa. Mr Domyoji ça fait vraiment trop vieux ! !
D’accord ! ! Et vous habitez ou ? ?
Kiriya arrête d’embêter Tsukasa avec toute tes questions. Dit Tsukushi.
Non ce n’est rien Tsukushi. Et bien, je suis arrivée tout à l’heure de l’aéroport et je pense que j’irai loué une chambre dans un hôtel…répondit Tsukasa.
Vous pourriez venir dormir à la maison ! ! On a une chambre pour les amis ! !
Je…je ne voudrais pas déranger ta maman et ton papa dit Tsukasa gêner et surpris par la proposition du petit garçon.
Non, j’ai pas de papa et maman j’suis sur qu’elle serait d’accord hein maman ? ?
Tsukushi ne savait vraiment pas quoi faire. Son fils l’avait vraiment prise au dépourvu et elle ne savait pas quoi répondre elle avait le choix entre : faire plaisir à son fils en supportant la présence de Tsukasa ou rester éloigner de Tsukasa mais décevoir son fils. Sous le regard suppliant de ce dernier elle ne pu répondre que :

Je…bien sur, pas de problème.
Euh…d’accord alors. Je ne reste qu’une semaine, je ne te gênerai pas longtemps.
Super ! ! ! Cria Kiriya ! ! Viens Aniki on va jouer dans ta chambre !
Tsukushi ne savait pas trop comment réagir. Elle était heureuse de revoir l’homme qu’elle aimait tant depuis toujours et même encore maintenant mais c’était si soudain ! ! Quand elle avait entendu son fils poser toute ses questions à Tsukasa, elle avait tout de suite compris qu’il voulait mieux le connaître. Elle n’avait pas pu refuser car elle savait qu’il avait besoin de son père. Kiriya avait grandi sans son père et cette présence masculine lui avait sûrement beaucoup manqué même si il ne se plaignait jamais et qu’elle faisait un maximum pour combler ce manque.

Alors Tsukushi, qu’est ce que tu deviens ? Demanda Tsukasa qui osa lui parler.
Je…ça va. Mon travail marche très bien, je suis toujours avocate mais pour mon propre compte cette fois. Et mon fils occupe beaucoup ma vie répondit Tsukushi. Et toi ?
Les affaires marchent très bien !
Co…comment va Sakura ? demanda Tsukushi avec une pointe de tristesse dans le regard.
Je pense qu’elle va bien. En fait j’en sais rien du tout, je ne l’ai pas épousé.
Ah bon ? ? dit Tsukushi en essayant de cacher sa joie.
Oui…En fait, je n’ai pas pu t’oubli…Je n’ai pas voulu me marier avec elle !
Il avait dit cette dernière phrase très rapidement pour essayer de rattraper le début de phrase qu’il allait dire. Il discutèrent encore un peu puis Tsukushi, Tsukasa et Kiriya partirent en direction de la maison de la jeune femme. Tsukushi se gara devant une maison modeste, avec un petit jardin. La maison était rose clair. Au rez-de-chaussée, il y avait la cuisine, le salon et un bureau. A l’étage, trois chambres et une salle de bain. Tsukasa déposa ses affaires dans la chambre d’ami puis il s’allongea sur le lit et ferma les yeux pour réfléchir. Il se posait beaucoup de questions : Pourquoi Tsukushi avait elle appelé son fils du nom dont il avait toujours rêvé pour le sien ? Son fils avaient 4ans ½ donc Tsukushi avait eu un fils beaucoup moins d’un an après leur divorce. Tsukasa n’aurait jamais pensé ça de Tsukushi, il n’aurait jamais pensé que Tsukushi puisse avoir une relation aussi rapidement avec un autre homme si peu de temps après leur divorce…Une larme coula silencieusement le long de sa joue. Il avait été tellement stupide de croire que Tsukushi souffrait elle aussi de leur séparation…Elle avait très vite tourner la page…Il n’aurai jamais cru qu’elle était ce genre de femme. Quelqu’un frappa à la porte, ce qui tira Tsukasa de ses pensées. C’était Kiriya. Tsukasa ne savait pas pourquoi mais ce petit garçon l’attirait beaucoup. Il était si gentil et si mûre pour son âge …un peu comme lui quand il était jeune mais en beaucoup moins timide et qui avait l’air d’avoir un bon caractère, ce qui venait de Tsukushi évidemment ! Tsukasa pensait qu’il était attiré par ce garçon parce que, comme lui, il vivait sans père et devait prendre soin de sa mère. Il n’aurait jamais penser pouvoir apprécier le fils de Tsukushi et d’un autre que lui, mais la, c’était plus fort que lui.

Je vous dérange pas ? demanda poliment Kiriya
Non, pas du tout, lui répondit il en souriant mais tutoie moi c’est mieux !
Ok ! ! Je voulais savoir si tu voulais venir jouer avec moi au foot dans le parc s’il te plait ?
Bien sur !
Pour de vrai ? ? demanda le petit garçon heureux que son père accepte aussi facilement
Evidemment, ça me fait plaisir ! ! répondit Tsukasa toujours en souriant.
SUPER ! ! !
Ils descendirent donc tout les deux et passèrent devant Tsukushi.

Vous allez où ?
On va jouer au foot maman ! !
D’accord mais le dîner sera prêt dans une heure !
A tout à l’heure ! dit Kiriya en sortant le premier de la maison.
Avant que Tsukasa ne referme la porte, elle lui posa sa main sur son poignet et murmura un " merci " . Tsukasa ne dit pas un mot et referma la porte.

Tsukushi resta la tête appuyé sur la porte fermé. Elle retenait ses larmes : revoir Tsukasa après tant d’année faisait remonter tellement de souvenirs qu’elle avait penser oublier . Elle l’aimait encore et pour toujours, et lui semblait la détester… Elle avait fait tous ses choix par amour pour lui mais ça il ne le savait pas. Le téléphone sonna, ce qui la tira de ses pensées.

Moshi moshi !
Coucou ma petite puce ! !
Rui ! ! Je suis contente de t’avoir au téléphone ! ! dit elle retrouvant le sourire comme à chaque fois qu’elle entendait la voix de son meilleur ami
Tu sais la dernière fois que tu m’as eu au téléphone c’était…ce matin ! Je sais que tu ne peux pas vivre sans moi mais quand même ! dit il en la taquinant !
Rooh tu dis n’importe quoi ! ! répondit Tsukushi en rigolant
Bon, si je t’appelle c’est pour te dire que je m’invite chez toi ! !
Ca c’est pas étonnant, tu le fais tout les jours ! ! dit la jeune femme toujours en rigolant.
Oui mais je préfère te prévenir, et si je viens c’est parce que j’ai envie de voir mon petit homme !
C’est même pas pour moi …Bouhouuu fit Tsukushi en faisant semblant de pleurer et d’être vexée.
Si je me déplaçai à chaque fois que je veux te voir, je pense que je vivrai chez toi ! rigola Rui. Bon allez à tout à l’heure ! !
Tsukushi raccrocha le sourire aux lèvres. Décidément, il n’y avait vraiment que Rui pour la remettre de bonne humeur ! Mais dans tout ça elle avait complètement oublié de le prévenir que Tsukasa était de retour…

" Tant pis ! Il le verra bien quand il arrivera ! " se dit elle en se remettant à la cuisine.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:56

Pendant ce temps…

Tsukasa et Kiriya étaient arrivé dans le parc et jouaient au ballon. Tsukasa tapa un peu trop fort et le ballon partit près de la balançoires où jouaient d’autres enfants du même age que Kiriya.

Je vais le chercher, dit Kiriya
Il couru donc jusqu’à la balançoires. Les autres enfants commencèrent à lui parler. Tsukasa se posait des questions et se rapprocha du groupe d’enfants. C’est en étant assez proche d’eux qu’il put entre que les garçons se moquait de Kiriya parce qu’il n’avait pas de père. Tsukasa sentit la colère monter en lui.

De quel droit vous vous moquez de lui ? demanda Tsukasa.
Tiens, c’est ton père ?dit un garçon et tout les autres éclatèrent de rire.
Oui je suis son père ! Et alors ?

Allez viens Kiriya, on rentre chez nous.
Oui, papa ! !
Kiriya était vraiment aux anges. Pour la première fois, il avait son père avec lui et il l’aimait déjà autant que sa maman. Tsukasa, lui, ne savait pas pourquoi il avait répondu qu’il était son père…Mais c’était sorti tout seul.

Maman ! !On est rentré ! ! cria Kiriya quand ils arrivèrent dans la maison.
Déjà ? ? demanda Tsukushi
Oui, je suis fatigué, je vais prendre mon bain dit Kiriya en montant les escaliers.
Tsukasa se dirigea vers la cuisine les sourcils froncés…Pourquoi Kiriya n’avait il rien dit à sa mère ?

Dis moi Tsukushi, tu savais que des garçons embêtaient Kiriya ?
Quoi ? ?
Apparemment non…Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais quand Kiriya s’est approché d’un groupe de garçon de son âge pour récupérer le ballon, ils se sont moqués de lui…parce qu’il n’avait pas de père.
Tsukushi s’immobilisa et lâcha le couteau qui tomba à terre. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Tsukasa s’approcha doucement d’elle.

Tu ne le savais pas ? Demanda t-il.
Elle secoua la tête négativement.

Il ne te l’a sûrement pas dit pour que tu ne t’inquiète pas… Tsukushi regarde moi !
Il retourna doucement Tsukushi pour qu’il puisse la regarder dans les yeux et vit quelques larmes couler sur ses joues. Instinctivement, il la prit dans ses bras ! Après tant d’année, il ne supportait toujours pas de la voir dans cet état et il ne résista pas à l’envie de la serrer fort contre lui pour la consoler. Il la serra, elle, la tête posé sur son épaule pleurant toujours silencieusement. Ils auraient voulu tout les deux que ce moment la soit éternel, que le temps s’arrête. 5 ans ! ! 5ans a rêver, chacun de leur coté de ces retrouvailles mais peut être dans d’autres circonstances. Tsukasa prit le menton de Tsukushi et leva son visage vers lui.

Ce n’est pas ta faute ! ! dit il doucement.
Bien sur que si ! Je l’ai privée de son père depuis sa naissance et il ne me le dit pas mais je suis sûr qu’il m’en veut !
Comment pourrait-on en vouloir à la meilleure maman du monde ? !
Un léger sourire apparu sur le visage de Tsukushi ! ! Tsukasa n’avait pas changé, ses sentiments pour elle était les mêmes qu’il y a 5 ans, voire plus intense avec la séparation.

" Mon Dieu ! Elle est encore plus belle que dans mes souvenirs ! " se dit Tsukasa " si seulement je pouvais la garder près de moi pour toujours "

Ils se regardaient sans rien dire et se perdaient dans les yeux de l’autre comme autre fois…Et perdant peu à peu le contrôle des choses, laissant place à leur sentiments, leurs visages se rapprochèrent, leur lèvres n’étant plus qu’à quelques millimètres…

Tsukasa ? ? ?
Ils se retournèrent tout les deux, surpris et gênés qu’on est pu les voir dans cette position quelque peu douteuses sur leurs intentions. Rui était à la porte, Kiriya dans ses bras.

Rui ! !
Heureusement que j’ai pas besoin de sonner pour rentrée chez toi sinon je serai encore sur ton pallier à attendre que tu m’ouvres ! ! Vous étiez tellement dans votre petite bulle que vous n’avez rien entendu !
Tsukushi et Tsukasa virèrent au rouge tomate

On rattrape le temps perdu à ce que je vois…dit Rui
Non, ce n’est pas du tout ce que tu crois…commença Tsukushi
Mais non mais non je ne crois rien voyons ! Mais la prochaine faites ça ailleurs, il y a un enfant dans cette maison quand même. Allez viens mon p’tit Kiriya tu vas regarder la télé avec tonton Rui pendant que maman et pap…Tsukasa prépare le dîner
Oui tonton ! ! répondit le garçon.
Au fait Tsukasa ! Content de te revoir ! dit Rui en lui faisant un clin d’œil avant de partir s’installer devant la Tv.
Tsukushi et Tsukasa ne savait plus trop où se mettre.

Je…je vais finir le repas, dit finalement Tsukushi
Et moi …je vais prendre un bain ! !dit Tsukasa.
Quelques minutes plus tard, Tsukushi vint s’asseoir à côté de Rui sur le canapé et Kiriya vint s’asseoir sur ses genoux.

Alors qu’est ce que Tsukasa fait la si ce n’est pas pour rattraper le temps perdu avec toi ? demanda Rui.
Il est venu pour des rendez-vous à Tokyo. On s’est croisé chez Yuki ! Je ne te raconte pas le choc quand je l’ai vu ! ! Kiriya aussi…d’ailleurs il l’a même appelé " papa " !
Donc il est au courant que Kiriya est son fils ? !
Non…J’ai réussi à rattraper le truc. Mais Kiriya lui a proposé de venir à la maison au lieu d’aller à l’hôtel et je n’ai pas pu refuser !
Il faut que tu lui dises ! !
Rui…On a déjà eu cette conversation et ma réponse est toujours la même : je ne lui dirai rien !
Mais Tsukushi…Il doit savoir ! Il a le droit de savoir et je suis sur qu’il comprendra et que vous pourrez vivre heureux tout les 3 comme une vraie famille ! !
Rui … N’insiste pas s’il te plait…C’est déjà assez difficile pour moi…
Très bien, alors je lui dirai ! !
Si tu fais ça, je prend mon fils et je disparais complètement compris ? Tu ne comprend pas que je fais ça pour vous ? !
Il DOIT savoir ! !
Je dois savoir quoi ? demanda Tsukasa en rentrant dans le salon
Rien du tout ! passons à table ! répondit Tsukushi en se levant
Elle lança un regard noir à Rui pour bien lui faire comprendre qu’il devait se taire. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’étais que Tsukasa avait entendu une partie de leur conversation, il n’était pas rentré tout de suite dans le salon. Qu’est ce que Tsukushi pouvait bien lui cacher… ? ? ? Il se posait énormément de question quand il alla se coucher ce soir la.

Tsukasa se réveilla en pleine nuit. Un orage avait éclaté et ça l’avait réveillé. Il regarda l’heure : 1h du matin. Il se leva pour prendre un verre d’eau dans la cuisine mais il s’arrêta devant la chambre de Tsukushi car la lumière y était allumé. Il se demanda se que pouvait bien faire Tsukushi a une heure pareil mais un éclair retomba et il crut entendre Tsukushi pousser un petit cri de frayeur. Un petit sourire apparut sur son visage : Tsukushi avait toujours eu un peu peur des orages ! Il se rappela qu’un orage semblable avait éclaté quand ils étaient mariés, Tsukushi s’était immédiatement réfugié dans ses bras et s’était serrée contre lui tremblant comme une feuille. Il avait tout fait pour la calmer mais sans succès. Il essaya donc de la faire penser à autre chose et la seule idée qui lui vint à l’esprit était de lui faire l’amour…Ce qui avait plutôt bien marché. C’était environ 2mois avant leur divorce.

Tsukasa tourna la poignée de la porte de la chambre de Tsukushi et l’ouvra doucement. Il resta dans l’embrasure de la porte et regarda Tsukushi : elle assise sur son lit, son oreiller dans les bras, totalement effrayé ! Elle tourna son visage vers Tsukasa où il pouvait y lire la peur dans ses yeux. Il s’avança vers elle, s’assit sur le lit et la prit dans ses bras.

Tu as toujours peur des orages on dirait dit Tsukasa doucement.
Je…Je crois que ça ne passera jamais…
J’avais pourtant réussi à la faire passer une fois…
Comment l’oublier ? dit Tsukushi " c’est cette nuit la où l’on a conçu Kiriya… " pensa t-elle pour elle même
Tu veux que je reste avec toi ?
Non…Va te coucher…Tu travailles demain !
Un éclair tomba encore et Tsukushi sursauta et s’agrippa à Tsukasa.

Je crois que je vais rester, rigola Tsukasa
C’est pas drôle ! !
Désolé mais tu verrai ta tête…
Puis Tsukasa partit en fou rire ! Et PAF , Tsukushi lui lança un oreiller dans la tête.

Tu veux jouer à ça ?
Il se jeta sur Tsukushi et la chatouilla. Elle n’en pouvait plus et demanda grâce. Tsukasa s’arrêta. Il était penché au dessus de Tsukushi. Ils se regardaient…Puis Tsukasa, n’y résistant plus, se pencha vers Tsukushi. Il toucha ses lèvres puis l’embrassa d’un léger baiser qui s’accentua et devint beaucoup plus intense et passionné. Ils retrouvaient tous les deux des sensations oubliées et qui leurs avaient manqués durant ses 5 années passées sans l’un et l’autre. Ne pouvant plus se contrôler et laissant parler leurs sentiments, ils passèrent la nuit ensemble ne pensant qu’au bonheur de s’être retrouvé.

Les rayons de soleil réveillèrent Tsukasa. Il ouvrit doucement les yeux. Le visage de Tsukushi était en face de lui , tout près ! Alors il n’avait pas rêver ! Elle était bien la, il l’avait bien retrouvé ! ! Il la regarda un moment dormir si paisiblement puis elle ouvrit les yeux.

Bonjour Tsukasa. Dit elle doucement.
Bonjour Tsuki !
A ce mot, Tsukushi sourit ! Ca faisait très longtemps que plus personne ne l’avait appelé comme ça ! 5 ans pour être plus précise ! Comme c’était Tsukasa qui avait commencé à lui donner ce surnom, après leur divorce plus personne ne l’avait appelé comme ça pour ne pas lui faire penser à Tsukasa! !

Elle l’embrassa tendrement ! !

Ca fait longtemps que tu es réveillé ? demanda t-elle
Un moment !
Pourquoi tu ne m’as pas réveillé ?
Pour pouvoir t’admirer ! Tu es tellement belle quand tu dors ! ! lui répondit Tsukasa en lui faisant un sourire qui la fit fondre.
Merci. Je ferai mieux de me dépêcher de faire le petit déjeuner sinon on sera tous en retard ! !
Elle commença à se lever mais Tsukasa la retint par le bras.

Tsukushi ?
Oui ?
Pourquoi tu m’as quitter il y a 5ans ?

Répond moi s’il te plait ! Je n’en peux plus de rester dans le doute ! Je sais qu’il s’est passé quelques choses ! Et puis tu disais ne pas m’aimer mais je n’y crois pas !
Tu as raison…C’était complètement faux…Je t’aimais, je t’aime et je pense t’aimer pour toujours…
Alors pourquoi ? ?
On ne m’a pas laissé le choix …
Mais Tsukasa n’eu pas le temps de rajouter un mot de plus que la porte s’ouvrit soudainement.

MAMAN ! ! PAPA IL EST PAS …dans sa chambre envoyant ses deux parents dans le même lit.
Tsukushi était très gêné mais sûrement pas autant que Tsukasa.

Koï (amour), va te préparer pour l’école s’il te plait sinon tu vas être en retard.
Oui maman, répondit le concerné avec un magnifique sourire aux lèvres.
Il sortit donc de la chambre et ferma soigneusement la porte derrière lui.

Il a ton habitude d’être toujours en retard à ce que je vois ! ! dit Tsukasa
Quoi ? Moi tout le temps en retard ? Pfff

Si tu le prend comme ça…je m’en vais dit elle faussement vexée en se levant.
Mais encore une fois Tsukasa la rattrapa et la fit tomber sur le lit puis il l’embrassa.

Maintenant file si tu veux pas que ton fils soir en retard.
Ton rendez vous est à quelle heure ? demanda Tsukushi tout en s’habillant.
13h !
Tu y vas comment ? ?
Je prendrai un taxi.
Non je t’emmène ! !
Mais tu travailles ? ! !
Je fais ce que je veux ! je suis mon propre patron, lui répondit elle en lui faisant un clin d’œil.
Et Kiriya ?
Je pense qu’il voudra bien aller jouer avec Aniki chez Yuki.
Dis moi…Tu as tout prévu on dirai ? ! rigola Tsukasa.
Tsukushi lui tira la langue et sortit de la chambre. Tsukasa n’en revenait pas ! ! Il avait retrouvé la femme de sa vie, la seule et l’unique ! Enfin ! Il ne comptais pas la reperdre une seconde fois !

Il descendit 10minutes plus tard à la cuisine pour prendre son petit déjeuner. Kiriya était déjà à table.

Bonjour Kiriya !
Bonjour pap…Tsukasa ! rectifia t-il
Dépêche toi Koï(amour) tu vas être en retard ! ! dit Tsukushi
Oui ! ! J’y vais ! !A ce soir ! !
A ce soir répondirent en chœur Tsukasa et Tsukushi.
D’ailleurs je vais y aller aussi si je veux travailler un minimum aujourd’hui.
D’accord à tout à l’heure ! !
Elle l’embrassa et partit. Après avoir prit son petit déjeuner, Tsukasa s’assit dans le salon pour lire le journal. On sonna à la porte. " Qui peut bien sonner à cette heure-ci " de demanda Tsukasa. Il alla ouvrir la porte et se retrouva face à un livreur de fleur.

Oui ?
J’ai des fleurs pour Mlle Tsukushi Makino.
C’est bien ici mais elle n’est pas la. Mais je les prends merci.
Tenez. Bonne journée.
Tsukasa prit les fleurs et retourna dans le salon et déposa les fleurs sur la table. C’est seulement à ce moment qu’il remarqua que c’était des roses noires. Qui pouvait bien envoyer des roses noires à Tsukushi ? Quelque chose tomba du bouquet. C’était une carte. Tsukasa la ramassa et la lu :

" Pour la dernière fois, laissez Tsukasa tranquille, sortez de sa vie définitivement ou votre fils en subira les conséquences ! C’est le dernier avertissement. K. D."

" K.D "… mais oui ça ne pouvait être une autre personne que Kaede Domyoji ! ! C’est à ce moment que tout devint clair dans l’esprit de Tsukasa.

" Alors pourquoi ?

On ne m’a pas laissé le choix… " C’est mot raisonnait dans la tête de Tsukasa. Il se souvenait également de la conversation qu’il avait eu avec Nishikado il y a 5 ans :
" Ecoute, je viens de recevoir les papiers du divorce ! Je veux parler à ma femme tu entend ? ? Je veux qu’elle me dise pourquoi ? Pourquoi elle joue avec moi comme ça ?

Tsukasa…je suis vraiment désolé…Tout ce que je peux te dire c’est qu’elle souffre autant que toi…
Alors pourquoi ? Qu’est ce qui s’est passé à l’hôpital ? ? Tu le sais j’en suis persuadé ! !
Je…j’ai promis de ne rien dire, Tsukasa. Mais écoute, essaie de le découvrir par toi même…elle t’aime toujours !
Si elle m’aimais vraiment, elle ne ferai pas ce qu’elle fais maintenant…Tu lui diras que je signerais les papiers si c’est vraiment ce qu’elle veut. Tchao !
Attend Tsukasa…
Quoi ? ?
On ne lui a pas laisser le choix… "
Alors c’était ça ! C’était ça que personne ne voulait lui avouer il y a 5 ans ! Si Tsukushi l’avait quitter ce n’était pas parce qu’elle ne l’aimait pas …C’était parce que sa mère l’y avait forcé ! Et si Rui a eu cette accident…C’était pour faire peur à Tsukushi…Il comprenait mieux maintenant le comportement de la jeune femme à l’hôpital. Mais maintenant qu’il l’avait retrouvé et qu’il connaissait la vérité, il ne la laisserai plus partir, et il ne laissera surtout pas sa mère briser leur amour ! !

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:56

Tsukushi arriva vers 12h chez elle.

Tsukasa ! Je suis rentrée ! cria t-elle.
Pas de réponse. Peut être était il sorti faire un tour… Elle entra dans le salon pour déposer ses clefs et s’arrêta net en voyant le bouquet de roses noires. Elle lâcha ses clefs qui tombèrent à terre, prit le bouquet et le mit à la poubelle.

Tu peux m’expliquer Tsukushi ? !
Tsukasa était dans l’embrasure de la porte et il tenait la carte dans sa main.

Il n’y a rien à expliquer, ça doit être une erreur, répondit Tsukushi en essayant de sourire
Ce n’est pas une erreur ! ! Le livreur a demandé Tsukushi Makino ! Et cette carte s’adresse bien à toi !
Et que dis cette carte, demanda t-elle se sentant pâlir.
Il lui lu donc le contenu de la carte. Quand il eu finit, Tsukushi tomba à genoux perdant toute ses forces.

Non…pas Kiriya…Dit elle en commençant à pleurer.
Explique moi tout ! ! S’il te plait Tsuki, dis moi la vérité ! le supplia Tsukasa en se mettant à genoux devant elle et en lui relevant la tête pour qu’elle le regarde.
Un mois avant l’accident de Rui, ta mère est venue un matin à l’appartement. J’étais très surprise. Au début, j’ai pensé qu’elle était venue pour te voir toi mais ce n’était pas le cas. Elle voulait me voir moi et seulement moi. Elle m’a dit de te quitter et j’ai évidemment refusé. Elle a menacé de se venger sur mes amis et ma famille mais je n’ai pas prise ses menaces au sérieux et j’ai préférée ne pas t’en parler pour ne pas aggravé ta relations avec ta mère. Quand on est allé à l’hôpital pour voir Rui, on m’a apporté des fleur quand tu es allé appeler Yuki et Nishikado. C’était des…
Roses noires, finit Tsukasa.
Tsukushi acquiesça de la tête puis continua.

Il y avait un mot où on me faisait clairement comprendre que ce n’était pas un accident et que ça pouvait arriver au reste de me famille…alors je t’ai dit de partir…mais ça m’a fait tellement mal, si tu savais…Je voulais pas…, dit Tsukushi toujours en pleurant.
Je sais…Crois moi je sais…
Et puis…
Et puis quoi ?
…non rien !
Tsukushi, je ne veux plus de mensonges, je veux savoir !
J’ai fait des analyses à l’hôpital pendant que Rui y était…Et le docteur m’a dit que…
Que quoi ? Ne me dis pas que tu as une maladie incurable ou un truc de ce genre ? ?
Non, ce n’est pas du tout ça…
Alors quoi ?
Il m’a annoncé que…que j’étais…enceinte…
Tsukasa n’en revenait pas ! Alors ça voulait dire que…

Enceinte ? Tu veux dire que…
Oui…Kiriya est ton fils !
Oh mon Dieu ! C’est …Je suis papa ! !
Tsukasa affichait un visage radieux : il avait un fils ! Son fils…Leur fils à Tsukushi et à lui ! ! ! Tsukushi ne s’attendait pas à ce que Tsukasa le prenne aussi bien. Elle pensait qu’il se mettrai en colère qu’elle lui ai caché tout ça si longtemps mais c’était tout le contraire. Il était heureux d’être papa.

Tsukasa attrapa Tsukushi et la porta dans ses bras puis il l’embrassa. Il la remit debout et se mit à genoux face à elle.

Tsukushi ?
Oui ?
Epouse moi ! !
Quoi ?
Redeviens ma femme ! ! Mais cette fois on fera un vrai mariage ! ! Je ne peux pas vivre sans toi ! ! Tu es la femme de ma vie et les 5 ans séparé de toi me l’ont prouvé ! Et puis je tiens déjà tellement à notre fils que je ne peux pas imaginer une vie sans vous deux.
Mais…et ta mère ?
Elle acceptera notre union, fais moi confiance ! ! dit Tsukasa en se remettant debout.
Tsukushi resta silencieuse en regardant Tsukasa dans les yeux.

Je te promet que tout ira bien ! Tant que l’on s’aimera je me battrai de toute mes forces pour te protéger dit il doucement
Je ne peux pas vivre sans toi non plus ! ! dit elle en se jetant dans ses bras
Il faut que je prenne ça comme un oui ? demanda Tsukasa en souriant.
Oui, baka ! dit elle en le frappant gentiment.
Sur ce ils s’embrassèrent et passèrent le reste de l’après midi ensemble à la maison. Ils allèrent ensuite chercher Kiriya à la sortie de l’école et ils expliquèrent à leurs fils qu’ils allaient enfin pouvoir vivre comme une vraie famille. Kiriya était aux anges et s’était jeté dans les bras de son père en criant :

Enfin mon papa pour toujours !
Cette scène était vraiment très touchante. Une fois rentré chez eux, Tsukasa reposa son fils sur la terre ferme.

Tsuki, prépare ta valise ! dit Tsukasa.
Pourquoi ? demande t-elle surprise.
On part pour New York !
Un éclair de peur passa dans le regard de Tsukushi que Tsukasa remarqua.

Ne t’inquiète pas ! Tout ce passera bien ! lui promit Tsukasa.
Je…je te fais confiance !
On va visiter New York ? demanda Kiriya.
Oui ! Je vais même te présenter à ta grand- mère et à ta tante dit Tsukasa en prenant le petit dans ses bras
M’man, t’as entendu ! ! C’est super ! !

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:56

Le lendemain, ils arrivèrent à New York. Tsukushi et Kiriya étaient très impressionné par la grandeur de la maison de Tsukasa. Le majordome vint les accueillir.

Jeune maître, vous êtes déjà de retour ?
Oui ! Je vous présente Tsukushi et Kiriya.
Enchanté Mlle, Mr.
Je suis pas un monsieur moi ! Je suis trop jeune. Dit innocemment le petit garçon.
Cette remarque fit rire tout le monde, même le majordome.

Ma mère était elle la ? demanda Tsukasa en reprenant son sérieux.
Oui, dans son bureau comme à son habitude.
Bien. Et Tsubaki ?
Egalement avec sa jeune fille.
Très bien ! Dites lui de m’attendre dans le salon. Réunion de famille importante.
Très bien jeune maître.
Tu es prête Tsukushi ?
Oui ! répondit elle plus déterminée que jamais.
Tsukasa se dirigea vers le bureau de sa mère, suivit par Tsukushi et Kiriya.

Kiriya écoute moi, j’aimerai que tu …
Tsukasa expliqua à Kiriya ce qu’il devait faire. Tsukushi avait peur mais faisait entièrement confiance à Tsukasa.

Kiriya frappa à la porte du bureau et entra. Kaede ne leva même pas la tête. Le petit garçon avança timidement jusqu’au bureau sans dire un mot.

Déposez le thé sur mon bureau, dit Kaede.
Je…je ne suis pas le majordome madame…dit Kiriya d’une petite voix.
Kaede leva alors les yeux vers le petit garçon. Ill ressemblait beaucoup à Tsukasa mais les yeux étaient un peu différents.

Bonjour, dit Kaede.
Bonjour Madame, répondit poliment le petit garçon.
Comment t’appelles tu ?
Kiriya Madame.
C’est un très joli prénom. Tu es perdu Kiriya ?
Je cherche mon papa.
Je ne crois pas le connaître sinon je t’aurai aidé à le trouver dit Kaede.
Pourtant tu le connais ! ! dit Tsukasa en rentrant dans la pièce sous le regard surpris de sa mère et suivit par Tsukushi.
Tsukasa ? ? Mais que fais tu ici ? en compagnie de cette…
Faites attention à ce que vous allez dire à son sujet mère ! dit froidement Tsukasa.
Kiriya s’était réfugié dans les bras de sa mère quand le ton avait commencé à monter, comprenant qu’il n’était pas à sa place.

Kiriya, tu veux bien aller avec le monsieur qu’il y a derrière la porte s’il te plait. Il t’emmènera manger des gâteaux dans le salon. Dit Tsukasa à son fils.
Le petit garçon regarda sa mère comme pour avoir sa confirmation.

Vas y Koï(amour) et sois sage d’accord ? On en a pas pour longtemps, promis ! dit Tsukushi en l’embrassant sur le front.
Kiriya se dirigea donc vers le salon avec le majordome.

Bien je crois que vous me devez des explications mère, dit Tsukasa.
Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler !
Arrêtez les mensonges ! ! C’est inutile ! Tu as menacé Tsukushi pour qu’elle me quitte et tu as provoqué l’accident de son meilleur ami ! Mais surtout tu as menacé mon fils ! ! cria Tsukasa hors de lui.
Tu ne vois pas que cette…femme n’est pas pour toi ! !
Comment peux tu dire ça ? Tu ne la connais même pas ! C’est à moi de choisir qui est bien pour moi ou non ! C’est ma vie et c’est mes choix ! Acceptez les ou effacer moi de votre vie !
Tsukushi s’avança vers Tsukasa et posa une main sur son épaule pour lui faire comprendre de se calmer.

Ecoutez madame, je ne suis pas du même monde que vous mais Tsukasa et moi nous nous aimons sincèrement. Et nous aimons notre fils. Tous ce que nous voulons c’est de vivre tout les trois. Mais je ne veux pas que Tsukasa se fâche avec vous…vous êtes sa mère après tout ! Et pour moi, la famille s’est sacrée, alors je ferai tout pour qu’il n’y est pas de désaccord mais…laissez moi aimer votre fils.
Après tout ce que j’ai fait, vous me parlez comme ci vous ne me détestiez pas ! dit Kaede surprise pas l’attitude de Tsukushi.
Non, je ne vous déteste pas. Il y a 5 ans c’était le cas mais maintenant je sais ce que c’est que d’avoir des enfants, vous vouliez simplement le protéger. Etant mère, je peux comprendre qu’on puisse utiliser tout les moyens possibles pour le protéger. Mais…des fois, il faut essayer de reconnaître ses tords et effacer tout ça de sa mémoire.
Après quelques secondes de silences, Kaede reprit la parole.

Je reconnais…que je me suis trompé sur votre sujet. Vous m’avez l’air quelqu’un de sérieuse et sincère. Je…je pense que vous pourriez rendre mon fils heureux ! conclut elle. Et puis je pense aussi que vous avez assez de caractère pour pouvoir vivre avec lui ! !
Tu acceptes notre relation ? dit Tsukasa surpris.
Oui. Répondit simplement sa mère .
Merci mère ! Je suis le plus heureux des hommes ! ! dit Tsukasa en prenant Tsukushi dans ses bras et en la faisant tourner.
Bienvenue dans la famille Domyoji ! dit Kaede en souriant.
Merci Madame. Répondit Tsukushi
Bon allons au salon, je veux voir mon petit fils de plus près. Dit Kaede.
Ils allèrent donc dans le salon où la sœur de Tsukasa les attendait. Kiriya parlait avec une petite fille un peu plus vieille que lui. Quand il vit ses parents arrivés, il courra se jeté dans les bras de sa mère.

Maman ! ! ! cria t-il content de la voir.
Ca va Koï (amour), tu as été sage ? demanda Tsukushi.
Oui, répondit le garçon.
Tsukasa tu pourrais m’expliquer ? ? ! ! demanda une jeune femme aux cheveux noirs.
Tsukushi, je te présente Tsubaki, ma grande sœur. Tsubaki je te présente Tsukushi et Kiriya.
Tsukushi…répéta Tsubaki.
Oui, la même qui occupe tout nos sujets de conversation depuis 5 ans. Mon ex-femme et bientôt ma nouvelle ! Et ce petit garçon c’est mon fils, notre fils !
Tsubaki resta bouche bée.

Mon Dieu c’est magnifique ! ! s’écria la jeune femme. Je suis tellement contente de te rencontrer Tsukushi, toi qui a réussi à dompter mon sauvage de frère dit elle en serrant Tsukushi dans ses bras. Et toi contente de te connaître mon seul et unique neuve.
Content aussi tata Tsubaki ! ! dit Kiriya tout content de retrouver toute sa famille.
Et voici ta cousine Sumire dit Tsukasa à son fils, c’est la fille de tata Tsubaki et je suis sur que tu t’entendras très bien avec elle !
Puis la journée se termina par un grand repas de famille où tout le monde riait. Tsukushi soulager et heureuse ainsi que Tsukasa qui affichait un visage radieux avec le reflet de tout son bonheur et de son amour pour sa nouvelle famille dans ses yeux.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:57

Après quelques jours passé à New York, Tsukushi ainsi que Kiriya et Tsukasa retournèrent au Japon. Une fois arrivé à la maison, Tsukushi déballa les valises de tout le monde et Tsukasa s’installa dans le salon quand une petite lumière clignotante attira son attention. C’était le téléphone qui annonçait qu’il y avait quelques messages sur le répondeur.

Tsuki, je crois que quelqu’un à essayé de te joindre, cria Tsukasa pour que la concernée puisse l’entendre.
Cette dernière descendu des escaliers en courant et écouta ses messages. Le répondeur lui annonça :

" Vous avez 40 appels en absences et 20 messages non écouté "

Ben dis donc, qui a bien pu t’harceler comme ça ? demanda Tsukasa qui arriva derrière elle en la prenant par la taille.
Humm…je pense avoir ma petite idée là-dessus…
Elle appuya donc sur le bouton " play " et les messages commencèrent.

Premier message : " Ma puce, c’est Rui ! Je suis passé chez toi ce soir mais tu n’étais pas la. Appelle moi dès que tu es rentré. "

Second message : " Bon Tsukushi, c’est toujours Rui, tu sais ton meilleur ami et l’homme de ta vie, ça fait maintenant 2 jours que j’ai aucune nouvelle et qu’il n’y a personne chez toi ! C’est pas que je m’inquiète mais quand même ! J’ai appelé Yuki aussi mais elle n’a aucune nouvelle ! Rappelle moi s’il te plait "

Troisième message : " Tsukushi, c’est Yuki ! Rui m’a appelé en me disant que tu étais injoignable ou un truc comme ça et apparemment il avait raison ! Ou es tu ? Tu ne refais pas une dépression après le départ de Tsukasa hein ? Vous allez bien toi et Kiriya ? Essaie de nous rappeler s’il te plait ! ! "

Quatrième message : " Tsukushi maintenant ça suffit ! ! Si tu ne me rappelle pas je te jure J APPELLE LA POLICE ! ! Puce s’il te plait rappelle moi ! ! Je commence vraiment à m’inquiéter ! ! Tu me manque ! "

Puis tout les autres messages de Rui défilèrent tous disant la même chose. Tsukushi préféra les arrêter avant la fin. Un peu gêné par tout ça alors que Tsukasa était mort de rire.

Tu ferais mieux de rappeler Rui, dit Tsukasa une fois calmé.
Euh…oui, je pense aussi et je crois que je ne vais pas attendre une seconde de plus ! ! Sinon dans peu de temps la police sera à nos trousse !!
Non ! ! Il ferai ça ?? demanda Tsukasa surpris
Oh que oui il en est très capable !! D’ailleurs il l’a déjà fait une fois…dit Tsukushi en détournant les yeux de Tsukasa.
Tsukasa arrêta de sourire et la regarda plus que surpris.

Pourquoi ça ??
Et ben…quand on a divorcé… j’ai préféré m’exiler un moment…me changer les idées ! Sauf que je ne les ai pas prévenu et que je n’avais pas pris de portable ou autre. Ils se sont tous beaucoup inquiéter en particulier Rui !! Il savait à quel point j’étais désespéré et il me pensait capable de…de…enfin d’en finir quoi ! Et donc il a appelé la police et mis des affiches de recherche un peu partout…
Oh je vois…En même temps, j’aurai fais exactement pareil ! ! Enfin moi j’aurai prévenu beaucoup plus de monde avec beaucoup plus de moyen, rigola Tsukasa d’un ton supérieur.
Oui mais tout le monde n’est pas le GRAND Domyoji Tsukasa, rigola aussi Tsukushi.
Alors comme ça je t’ai manqué à ce point ? demanda Tsukasa en se rapprochant doucement de Tsukushi avec un regard langoureux.
Evidemment que tu me manquais affreusement, répondit-elle en passant ses bras autour de son cou, mais maintenant que je te tiens, je ne te lâche plus.
Oh ! Mais je ne vais pas m’en plaindre ! dit il en commencement à l’embrasser partout dans le cou et sur le visage.
Tsukushi rigola mais le supplia d’arrêter pour qu’elle puisse appeler son meilleur ami le plus vite possible. Tsukasa partit bouder à l’étage alors qu’elle prit le téléphone et composa le numéro de Rui. Le téléphone n’eu même pas le temps de sonner une seule fois que quelqu’un vint décroché affolé :

" Moshi - moshi ! ! Tsukushi ! Dit moi que c’est toi Tsukushi ! ! Ou quelqu’un qui a des nouvelles ! ! Elle va bien? Eh Oh ya quelqu’un ? ?

Rui …Euh.. calme toi c’est moi Tsukushi
Tsukushi ? ? c’est vraiment toi ? ? Ca va ? Tu n’as rien ? ? Et Kiriya ? ?Et puis comment ça calme toi ? ? Comment tu veux que je me calme ? ? ? Tu as disparu pendant 4 jours ! ! ! Sans donner de nouvelle ! ! ! Sans prévenir ! ! ! Sans être chez toi ! ! Et après c’est 4 jours d’angoisse tu veux que je me calme ? ? ? ? Ca c’est la meilleure ! ! J’ ESPERE QUE TU AS UNE BONNE EXPLICATION TSUKUSHI MAKINO ! ! ! !
Rui ! ! Excuse moi je suis sincèrement désolé ! ! Mais je te jure que je vais tout t’expliquer
T’as plutôt intérêt ! ! Mais…tu vas bien ? ? Kiriya aussi ? ?
Mais oui mais oui t’inquiète pas !
Ouf ! C’est déjà ça ! ! Tu n’imagines pas à quel point j’étais mort d’inquiétude ! !
Ne t’inquiète plus ! Tout va bien ! ! Tu veux passer à la maison ? ? Tu m’a manqué et puis j’ai quelque chose à t’annoncer
Une annonce ? ? Comme quoi ? ?
Tu verras tu verras ! ! Allez viens maintenant je t’attend !
Ok, je suis la dans …tout de suite ! !
Puis il raccrocha. Tsukushi posa le combiné en soupirant. Elle voulu rejoindre son futur mari ainsi que son fils à l’étage mais à peine arriva–t-elle en haut des escaliers que quelqu’un sonna à la porte. " Rui ? ? Il est vraiment rapide " pensa Tsukushi. Elle redescendit et ouvrit la porte. A peine la porte fut ouverte que quelqu’un lui sauta dessus ce qui eut pour effet de la faire tomber par terre.

" Ma chériiiie ! ! Tu m’a fait une de peur bleu ! ! ! Tu m’as manqué ! ! Ou tu étais ? ? hein ? ? T’as pas fait de bétises ? Je sais que tu es triste qu’il soit partie mais on est la hein ?

Euh…Yuki ? ? Pour commencer tu devrais me lâcher et me laisser respirer ! !
Oups désolé !
Tsukushi se releva donc en se détachant de son amie. Une fois debout, elle remarqua que Nishikado se trouvait derrière rigolant de la situation.

Content de savoir que tu va bien, lui dit il toujours en souriant.
Mais vous savez je me suis seulement absenté 4 jours, je suis désolé si vous vous êtes inquiété. Bon allez entré ! Je suis contente que vous soyez venus, j’ai quelque chose à vous dire.
Ils commencèrent à entrer dans la maison quand quelqu’un sauta dans les bras de Tsukushi et la serra fort.

Ne me refais plus jamais ça espèce de…de…de meilleure amie sans cœur qui ne pense même pas à me donner des nouvelles alors que je suis mort d’inquiétude.
Rui…Pourquoi vous vous inquiétez comme ça, je suis pas suicidaire non plus, rigola Tsukushi.
Ben…comme Tsukasa était dans le coin…on a pensé que tu …enfin on sait que tu l’aimes toujours. Et puis c’est jamais arrivée de n’avoir aucune nouvelle de toi 4 jours de suite ! Donc je m’inquiétais…Alors tu as disparu où avec le p’tit Kiriya ?
Rentre ! Je vais vous expliquer.
Ils arrivèrent dans le salon et les trois invités s’arrêtèrent d’un coup sec.

Tsukasa ? ?dirent-ils en chœur
Salut ! ! dit il assis sur le canapé, Kiriya sur les genoux, sourire au lèvre.
Ils se retournèrent tous vers Tsukushi, les yeux arrondi par la surprise, les mots leur manquant.

Cette dernière les regarda en rigolant et se dirigea vers son futur mari. Celui-ci se leva, Kiriya dans ses bras et il pris la main de Tsukushi. Devant ce geste, les yeux de leurs amis s’arrondirent encore plus.

Tsukushi…Tsukasa…commença Nishikado
Vous pouvez…continua Yuki
Nous expliquer. Finit Rui
Tsukushi et moi allons nous marier ! ! dit Tsukasa en serrant encore plus la main de sa futur femme.
Il y eut un moment de silence.

Alors…si tu as disparu…c’est pas parce que tu déprimais ? ? demanda Yuki.
Et ben non, rigola Tsukushi, mais ça c’est une plus longue histoire.
Yuki poussa un cri de joie et se jeta dans les bras de sa meilleure amie, les larmes aux yeux.

Alors c’est bien vraie ?
Oui nous sommes une vraie famille maintenant, finit les problèmes. Kiriya a enfin un père pour lui et moi l’homme de ma vie à mes côtés.
Je suis tellement heureuse pour toi ma puce.
Pendant ce temps, du côté de garçon.

Félicitation ! dirent Rui et Nishikado à Tsukasa.
Merci. J’ai enfin tout ce que je rêvais depuis toujours. Ma femme et un enfant magnifique d’elle. Que demander de plus ? ?
Et moi j’ai mon papa et ma maman, dit Kiriya en serrant fort son père contre lui.
Bon avant de tout vous raconter, je vais vous mijoter un bon petit plat, dit Tsukushi
OUAAAAAAAAIII, cria Kiriya
Tsukushi se dirigea donc vers la cuisine et commença son petit plat en chantonnant joyeusement, pendant que toute la petite troupe bavardait tranquillement. Au bout d’un petit moment, Tsukushi s’arrêta de cuisiner se sentant observé. Elle se retourna et y vit Rui adosser contre le mur, la regardant en souriant.

Pourquoi me regardes tu comme ça et sans parler ? Demanda-t-elle.
Parce que ça fait un looong moment que je ne t’ai pas vu cuisiner en chantant, répondit il.
Ah oui ? Tant que ça ? dit elle en se remettant à la cuisine.
Oui tant que ça! Je dirai…hum…environ 5 ans. Tu n’imagines pas à quel point ton bonheur me rend heureux aussi ! !
Tsukushi s’arrêta de cuisiner et se retourna vers Rui. Elle le regarda en silence et se jeta dans ses bras. Il ne bougea pas, surpris, puis la serra dans ses bras.

Que me vaut autant d’amour d’un coup ? Rigola Rui.
Il me faut une raison pour faire un câlin à l’un des hommes de ma vie ?
Evidemment que non ! C’était une question comme une autre.
Bon alors je continue mon câlin ! ! !
Ils restèrent un petit moment dans les bras de l’un de l’autre.

Tu sais…je pense que je ne serai pas arrivée à tout ça sans toi ? commença Tsukushi gardant la même position.
Moi ? Mais je n’ai rien fait de spécial…répondit Rui surpris.
Si ! !Plus que tu ne peux l’imaginer ! ! Tu as toujours été là pour moi, tu m’as toujours soutenue, tu m’as aider pour Kiriya et…tu m’as toujours donné les conseils que je n’ai malheureusement pas suivi alors que j’aurai du…
Tu sais puce…dit Rui en se détachant légèrement d’elle pour pouvoir voir son visage, je comprend pourquoi tu ne voulais pas les suivre…tu voulais protéger Kiriya, tu voulais nous protéger…Et puis, n’en parlons plus ! ! Apparemment tout va bien pour toi maintenant, tu as retrouvé Tsukasa et vous allez même vous marier ! ! Enfin vous remarier ! Donc arrêtons de parler du passé et profitons de ce moment de bonheur ! Et pas besoin de me remercier, t’en que tu allais mal, j’allais mal aussi ! Tout ce que j’ai fais c’est pas amour pour toi donc c’est tout à fait normal. Si c’était à refaire, je le referais sans problème et je ferai même plus !
Tsukushi le regarda dans les yeux, lui sourie, et le serra encore plus fort dans ses bras.

Je te l’ai déjà dit mais…je ne serai rien sans toi ! ! Tu comptes plus que n’importe qui pour moi, tu es vraiment irremplaçable ! C’est pourquoi j’aimerai que tu sois mon témoin pour mon mariage ! ! Tu veux ? ?
Si je veux ? ? Je n’ai même pas besoin de réfléchir pour répondre ! Je suis d’ailleurs étonné que tu me le demande pour moi c’était évident, rigola-t-il, Et puis, je ne serai rien sans toi non plus ! ! Mon plus grand bonheur est de te voir heureuse.
Il se détacha d’elle et lui fit un bisou sur le front comme il avait l’habitude de le faire.

Allez ! ! Maintenant, dépêche toi de finir de faire à manger parce que j’ai très mais alors très faim ! Après tout ces jours d’angoisse et d’inquiétude, j’ai très envie de goûter à ta délicieuse cuisine qui m’a tant manqué.
Ok ok, j’y vais ! ! Mais alors arrête de m’espionner quand je cuisine, je n’aime pas qu’on me regarde avec tant d’insistance.
D’accord ! !J’ai compris ! !Si on ne peux même plus admirer une grande beauté comme toi, je retourne auprès des autres !
Elle le regarda sortir de la cuisine et rigola, puis elle termina son plat. Une fois finit, elle rejoigna sa famille et ses amis qui étaient déjà tous assis autour de la table sauf Kiriya qui jouait en regardant la télévision.

Bon maintenant que le repas est prêt et que nous sommes tous la, Tsukushi tu vas nous expliquer pourquoi tu es partie comme ça sans donner aucune nouvelle et sans prévenir, dit Yuki.
Je suis seulement partie 4 jours, c’est pas vraiment grav…
Si très ! la coupa Yuki, Tu sais comment est Rui ! ! Il m’a appelé une bonne centaine de fois !! C’est devenu du harcèlement téléphonique au bout du 2ième jours ! continua Yuki exaspéré.
Eh oh ! j’ai le droit de m’inquiéter pour ma Tsukushi non ? Elle est tellement tête en l’air qu’elle aurait très bien pu se perdre…se défendit Rui
Ruiii !! gronda Tsukushi. Je suis pas comme ça !!
Cette dernière croisa les bras et se mit à bouder. Ils éclatèrent tous de rire devant cette scène.

Bon tout ça ne nous dit pas où vous aviez disparu ! ! reprit Nishikado après s’être calmé.
Tsukasa commença donc à raconter toute l’histoire.

Donc voilà…je n’ai vraiment pas eu le temps de vous prévenir de notre départ et une fois là-bas…j’avais aucun moyen de vous joindre. Conclu Tsukushi, je suis sincèrement désolé si vous vous êtes inquiété pour moi mais comme vous le voyez, il n’y avait vraiment pas de quoi ! !
Effectivement, dit Yuki, bon alors trinquons à votre réconciliation et à votre mariage qui sera cette fois un beau et magnifique mariage que j’organiserai moi même pour que tout soit parfait ! !
Tsukushi et Tsukasa rigolèrent puis ils trinquèrent tous et passèrent une magnifique soirée.

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Adam Park
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 786
Age : 39
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   Jeu 13 Mar - 19:58

Un mois plus tard

Tsukushi et Tsukasa passèrent leur temps à s’occuper de leur fils, de la préparation de leur mariage et à rattraper le temps perdu même si Tsukushi était tout le temps prise par Yuki qui la baladait de magasin à magasin pour la rendre la plus belle possible pour son mariage. Effectivement, Tsukasa et Tsukushi voulait célébrer leur mariage le même jour que leur premier mariage. Donc après ce mois écouler, il ne restait que 2 semaines. Les témoins de Tsukushi seraient Rui et Yuki et ceux de Tsukasa seraient Nishikado et Tsubaki sa sœur.

Un soir, une fois Kiriya couché, Tsukasa et Tsukushi regardaient la télévision tendrement enlacé. Malgré ça, Tsukushi paraissait un peu nerveuse. Et cela n’échappa pas à Tsukasa.

Tsuki… Qu’est ce qui te prend ?
Comment ça qu’est ce qui me prend ? il ne me prend rien ? Tout va bien ! Pourquoi ça n’irai pas ? Tout va à merveille ! ! Je n’ai jamais été aussi heureuse alors pourquoi me demande tu ça ? Je…
Oula oula ! ! Tu vas commencer par respirer ! ! Et puis tu sais, je te connais par cœur ! ! J’ai beau avoir été séparée de toi pendant 5 ans mais je n’ai rien oublié ! ! Donc je sais quand tu es nerveuse ou que tu caches quelque chose ou quand quelque chose ne va pas ! ! Alors s’il te plait dis moi ce qui va pas! ! le supplia Tsukasa.
Je…non rien !!
Il soupira et se plaça de sorte d’être bien en face d’elle.

Tsukiii , insista-t-il.
Mais rien tout va bien t’inquiète pas ! ! Dit elle avec un faux sourire.
Tsuki, je te l’ai déjà dit, je ne veux plus de mensonge ! ! Alors dis le moi sinon…
Sinon quoi ??
Sinon ça !!
Il se jeta sur elle et commença à la chatouiller. Elle se débattit comme elle le pu tellement qu’ils se retrouvèrent allonger par terre. Elle le supplia donc il s’arrêta. Tsukasa se trouvait au dessus d’elle qui était allongé sur le dos. Ils se regardèrent dans les yeux en silence.

Je suis enceinte…dit Tsukushi sans lâcher Tsukasa des yeux.
Il la regarda les yeux arrondi par la surprise. Il s’enleva de sur Tsukushi et s’assit abasourdis pas la nouvelle. Tsukushi se releva inquiète par ce silence et la réaction de Tsukasa. Elle s’assit en face de lui et le regarda.

Ca…Ca ne te fais pas plaisir ? ? Demanda-t-elle doucement.
Tu…tu es vraiment… ? ?
Oui ! Je suis enceinte…mais…
Elle n’eut pas le temps de finir qu’elle se retrouva dans les bras de Tsukasa qui la serrait fort contre lui.

Tsukasa…
Je suis tellement heureux ! ! ! Dit il simplement.
Les larmes montèrent aux yeux de Tsukushi.

Vraiment ? ?
Evidemment ! ! Tu avais peur de me l’avouer ? Mais tu sais, je pensais être comblé avec notre mariage, avec Kiriya…mais la ! ! Je vais enfin pouvoir t’aider pour la grossesse et être la pour l’accouchement !! Maintenant je serai là pour tout ça et ça me comble de joie.
Tsukushi pleura dans les bras de l’homme qu’elle aimait plus que tout. Elle pleurai de joie. Elle était combler d’un bonheur qu’elle n’avait jamais ressenti auparavant.

Le temps passa, Tsukasa et Tsukushi célébrèrent leurs mariage qu’ils avaient tant rêvé et qui s’était déroulé à merveille car ils étaient tout deux entourés de leurs proches. Tsukushi mit au monde une jolie petite fille qu’ils nommèrent Mizuki. Elle avait maintenant 1 an et était déjà beaucoup épanouie. Kiriya avait bien grandi et s’occupait sans cesse de sa petite sœur. Tsukushi avait arrêté pendant quelques temps son métier d’avocat le temps de s’occuper de sa petite fille. Tsukasa lui avait proposé d’arrêter définitivement car ils étaient bien assez riche pour ce le permettre mais étant beaucoup trop fière pour vivre au dépend de son mari, elle refusa. Malgré la richesse de Tsukasa, ils s’étaient installé, à la naissance de Mizuki, dans une maison très jolie mais très modeste aussi.

Yuki et Nishikado étaient toujours plus amoureux que jamais et avaient donné la naissance à un autre petit garçon qu’ils appelèrent Mimasaka.

Rui était toujours fidèle à lui-même et il était toujours autant proche de Tsukushi.

Ce jour-là, Tsukushi avait invité tout ce petit monde chez elle. Celle-ci se trouvaient dans la piscine avec Yuki, Kiriya, Mimasaka, Mizuki et Aniki pendant que Tsukasa se trouvait allongé sur une chaise longue entouré de Rui et Nishikado.

Alors Tsukasa…tu es fière de ta petite vie ? ? Demanda Rui.
Plus que je ne l’aurai imaginé…
Alala…Qui aurait pu deviné que ça se passerai comme ça ? ? Rigola Nishikado.
Qu’est ce que tu veux dire par là ? lui demanda Tsukasa surpris.
Ben oui ! ! On était loin de s’imaginer que tu finirais marier, accidentellement ou non, avec notre Tsuki international…
Et que vous vous retrouveriez séparé pendant 5 ans et que miraculeusement vous vous retrouviez, remariez et que vous soyez les parents de ces deux petits anges. Finit Rui.
Et oui…mais croyez moi, je n’aurai pas pu rêver mieux ! ! La vie est pleine de surprise ! !
PAPAAA VIENT TE BAIGNER AVEC NOUUUUS, cria Kiriya qui pataugeait toujours dans la piscine.
J’arrive ! ! lui répondit le concerné , et oui vraiment pleine de surprise…redit il à ses deux amis.
Il se leva et rejoignit son fils et toute sa petite famille qu’il aimait plus que tout et qu’il chérirait pour toujours.



THE END

_________________
Adam PARK
Administrateur
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
La patience est une vertu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plaisirdecrire.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie surprenante !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie surprenante !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une découverte surprenante
» Surprenante découverte !
» découverte (surprenante)
» Etymologie : amusante, surprenante, désolante ...
» la fin surprenante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plaisir d'écrire :: Fan section : Mangas :: Hana Yori Dango-
Sauter vers: